Voici de quoi donner un peu de baume au cœur de tous les fans de Suzuki  : 2023 sera le millésime d’un vrai renouveau sur le segment mid-size avec l’arrivée d’une plateforme inédite conçue autour d’un bicylindre parallèle tout beau tout neuf… A priori, le roadster GSX-S8 (en plus de la nouvelle V-Strom 800 DE) dispose de bons arguments pour relancer la marque sur le marché français et attirer les jeunes permis.


Suzuki GSX-8S 2023 : vers un nouveau départ pour la firme ?

JPEG

Pour signer son retour dans le «  gras » du marché européen, Suzuki a donc choisi de délaisser l’architecture bicylindre en V au profit du twin parallèle, plus compact et plus simple.

JPEG

A la façon de Honda aussi avec la nouvelle Hornet 750, fi du 4-cylindres pour cette GSX-S8, roadster à vocation dynamique dont le regard audacieux s’inspire de la dernière GSX-S 1000. Un design, soit dit en passant, qui reçoit la lourde tâche de «   porter la marque vers le futur…  »

JPEG

Ce nouveau «   bi   » de 776 cm3 à refroidissement liquide, calé à 270°, affiche 83 ch et 78 Nm, ce qui le situe entre la MT-07 et la nouvelle Hornet, et lui autorise donc le bridage à 47,5 ch pour les permis A2. Tout à fait moderne et délivrant des sensations proches d’un V-twin de SV650 selon Suzuki, il est associé à un ride by wire et à un embrayage assisté, Suzuki offrant de série le Quick Shift up & down.

JPEG

Trois modes de conduite (Active, Basic et Comfort) permettent d’adapter la réponse moteur aux conditions de roulage, bien aidés par un contrôle de traction (STCS) réglable sur 3 niveaux. Châssis, freins et suspensions devraient assurer un comportement dynamique mais équilibré pour convenir à tous.

JPEG

D’ailleurs, le nouveau cadre en acier, la position de conduite annoncée comme ergonomique, la hauteur de selle de 810 mm et le poids de 202 kg TPF confirment la vocation démocratique de cette GSX-S8. Enfin, si on regrette l’absence de poignées passager, sacrifiées sur l’autel du style, on devrait se consoler avec l’écran TFT (non connecté) et une conso contenue à 4,2 l/100 km (réservoir de 14 litres). Mieux que ce qu’annonce Honda pour sa Hornet, c’est dire  !


Suzuki GSX-8S 2023 : L’essentiel

JPEG

- Nouveau moteur bicylindre 776 cm3, DOHC, 8 soupapes, calé à 270°
- Disponible en version A2
- 3 modes de conduite et antipatinage associé
- Accélérateur ride by wire
- Embrayage à glissement limité
- Quick Shift up & down de série
- Low RPM Assist et Easy Start System
- Fourche inverse et mono-amortisseur KYB
- Pneus Dunlop Roadsport 2
- Double disque avant et étriers radiaux
- Écran TFT 5 pouces
- Éclairage full leds
- Disponible en 3 coloris (bleu, blanc, noir)


Suzuki GSX-8S 2023 : fiche technique

Moteur :
- Bicylindre en ligne à refroidissement liquide
- Cylindrée : 776 cm3
- Puissance : 83 ch (61 kW) à 8500 tr/min
- Couple : 78 Nm à 6800 tr/min
- Consommation : 4,2 l/100 km  ; autonomie environ 330 km
- CO2 emissions : 99 g/km

Partie cycle :
- Cadre : tubulaire en acier avec sous-cadre
- Suspension avant : fourche inversée KYB, débattement 130 mm
- Suspension arrière : amortisseur réglable KYB link-type
- Jantes : aluminium en 17 pouces
- Pneumatiques : Dunlop SPORTMAX Roadsport2 (120/70ZR17M/C (58W) à l’avant et 180/55ZR17M/C (73W) à l’arrière

Freinage :
- Avant : double disque de 310mm, étriers radiaux Nissin 4 pistons
- Arrière : simple disque de 240 mm, étrier flottant Nissin simple piston

Transmission :
- Boite : 6 vitesse, quickshifter de série
- Embrayage : multidisque en bain d’huile avec antidribble
- Transmission finale : par chaîne

Dimensions :
- Réservoir : 14 L
- Poids : 202 kg tous pleins faits
- Hauteur de selle : 810 mm
- Longueur : 2,115 mm
- Largeur : 775 mm
- Hauteur d’ensemble : 1,105 mm
- Garde au sol : 145 mm

Publicité