En images

JPEG - 30.7 ko
Les pilotes de la Yamaha N°94 ont été les plus constants quel que soient les conditions météo. Ils soufflent la pole au SERT de 8 dixièmes.

Au classement général provisoire, le GMT 94 décroche la pole provisoire avec une moyenne des chronos réalisés de 1’40’’063. Les pilotes de la Yamaha devancent la Suzuki N°1 de 8 dixièmes.
La troisième place de la grille de départ est enlevée par l’étonnante Kawasaki N°11 confiée à Julien Da Costa, Mauro Sanchini et Christophe Cogan.

Les premiers essais du jeudi ont été particulièrement éprouvants pour tous, car la pluie n’a pas arrêté de jouer avec les nerfs des compétiteurs, tombant par intermittence. Du coup, personne n’a su réellement quel pneu pluie utiliser, ni quand il fallait sortir les pneus intermédiaires.

Le meilleur à ce petit jeu a été William Costes, qui profitant d’une accalmie a passé des pneus intermédiaires, alors que tout le monde était encore en pneus pluie. Résultat le pilote andorran, signe le meilleur temps de sa série. A la moyenne des temps, le GMT possède déjà la pole provisoire ce jeudi.

Le lendemain, le temps se dégage, la piste s’assèche peu à peu et le soleil fait une apparition. Là encore les pilotes du GMT se montrent les plus réguliers en signant à chaque fois le deuxième temps de leur série.

La Suzuki N°1 a loupé son objectif de décrocher la pole, puisque Keichi Kitagawa a été à côté de la plaque. Le pilote japonais n’a pas été capable de s’adapter aux conditions météo très changeantes et a été à chaque fois deux secondes moins vite que les meilleurs temps.

« Je ne me suis pas senti à l’aise, hier jeudi, à cause des conditions météo et ce matin, la piste était ni mouillée ni sèche, et c’est une situation qui ne me convient pas ».
Ce premier loupé a été modérément apprécié par Dominique Méliand, qui a remonté les bretelles à ses pilotes lors d’un briefing interne ce vendredi AM.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus