Adversaire inattendu

JPEG - 41.5 ko
Vincent Philippe (Suzuki N°2) a eu fort à faire dans la première heure de course pour prendre l’ascendant sur Daniel Ribalta sur la Yamaha de Folch endurance (N°23).

C’est d’ailleurs la Yamaha N°23 du team espagnol Folchs Endurance qui a mené la vie dure à la Suzuki N°2 du SERT. Les deux machines se sont livrées à un duel, d’entrée de jeu, avec la Yamaha en tête lors des 8 premiers tours.

Ensuite Vincent Philippe, sur la Suzuki N°1, a repris le dessus lors des 6 tours suivants. L’écart entre ces deux machines, n’a jamais dépassé la seconde dans cette première heure de course.

Mais l’expérience des hommes de Dominique Méliand fait la différence dans les ravitaillements : ils ravitaillent 20 secondes plus vite que les espagnols ! Après la deuxième heure de course ils mènent avec 1’29 soit un peu moins d’un tour d’avance sur Yamaha Folch.

Cet écart s’accentue au fil des ravitaillements jusqu’à atteindre deux tours d’avance à mi-course. La bataille pour les places d’honneur oppose trois machines : les deux Yamaha de Folch et celle du team Austria et la Kawasaki de Bolliger aux mains de David Morillon.

La nuit à Albacete

JPEG - 21.3 ko
La course des 8H d’Albacete , en Espagne, a la particularité de se dérouler de 18H00 à 2H du matin.

Au final, La Suzuki du SERT s’impose une nouvelle fois dans la deuxième manche du championnat mondial d’endurance, après celle d’Assen

La deuxième place du podium revient à la surprenante Yamaha espagnole du team Folchs endurance qui termine à trois tours. Tandis que Yamaha Austria, qui a été la plus régulière, prend la troisième place avec 5 tours de retard.

C’est un joli résultat pour le team autrichien, puisque leurs pilotes ont été blessés lors des essais avec deux chutes : Igor Jerman, avec un poignet endolori n’a pas pu rendre part à la course et Thomas Hinterreiter a couru avec un poignet et une cheville endolorie.

La Yamaha (N°3) de Phase One qui aurait pu jouer les places d’honneur a dû se contenter de la cinquième place, handicapée par des problèmes de surchauffe en fin de course. Elle pointe à la 5ème place.

La surprise du w.e. est la très belle place du team des sapeurs pompiers, le 112 ( qui est le N° d’appel des secours européen) avec Guillaume PIALOUX ; Guillaume GRELAUD et Stéphane MOLINIER qui termine 6ème.

Le prochain round qui attend les hommes de Dominique Méliand, risque de ne pas être de tout repos, en effet la 3ème manche se passera à Suzuka et comme l’avoue Kitagawa « On doit absolument faire quelque chose lors de cette prochaine étape, car le niveau de compétition est très élevé. Nous espérons avoir un moteur préparé par l’usine. Pour nous préparer à ce rendez vous, nous irons Vincent Philippe et moi aux 300 km de Suzuka le mois prochain. »

classement de la course : 1er SERT (V. Philippe/K.Kitagawa), 2ème Folchs endurance (D. Ribalta, S. Cabana et N. Noyes) à 3 tours, 3ème Yamaha Austria (G. Giabbani, T. Hinterreiter ) à 5 tours, 4ème Bolliger Team (Kellenberger/Morillon/Muff) à 6 tours, 5ème Yamaha Phase One ( D. Cudlin, A. Notman, W. Nowland) à 11 tours

classement au championnat : 1er SERT (55 pts), 2ème Bolliger Team (36 pts) , 3ème Yamaha Austria (30 pts), 4ème Diablo 666 (26 pts) 5ème Yamaha Phase One ( 26 pts )

prochain rendez vous : le 31 juillet à Suzuka (8H).

Voir aussi : team 18

Et Gwen Giabbani

Publicité

Commentaire (0)