En vidéo

Chargement du lecteur...

Interview de Sébastien Gimbert avant la course

En images

JPEG - 42.1 ko
La Suzuki N°1 a signé le meilleur chrono des deux séances d’essais de ce 69ème Bol d’Or. Cependant elle est talonnée à 12 centièmes par la Yamaha N°94 du GMT.

A la moyenne des chronos réalisés des trois pilotes par équipage, c’est donc la Suzuki N°1 qui signe le meilleur temps avec une avance de douze centièmes sur la Yamaha N°94. Ce duel sera passionnant à suivre, car le SERT estime avoir une revanche à prendre sur l’épreuve du Mans cette année. « J’ai vingt secondes qui me sont restées en travers de la gorge », résume Matthieu Lagrive.

D’autre part, Christophe Guyot n’a jamais caché que l’un de ses objectifs est de remporter cette course. Mais ce duel a failli ne pas avoir lieu, car le GMT a été victime d’un casse dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 septembre, qui les a traumatisés (Lire ci dessous).

JPEG - 46.9 ko
C’est sans réelle surprise que la Suzuki N°72 a réalisé le meilleur chrono de la catégorie Stocksport. Mais cette machine arrivera-t-elle a finir la course, contrairement au Mans ?

Derrière, on trouve la Suzuki N°2 confiée aux mains de Guillaume Dietrich, Olivier Four et Dani Bosch Ribalta, un jeune pilote espagnol, qui s’est distingué aux 24H de Barcelone cette année en terminant 2ème.

Derrière la deuxième moto officielle Suzuki, on trouve la Honda N°5 de Sébastien Scarnato, Philippe Dobé et Ludovic Holon. Cette machine a clairement reçu comme consigne « d’aller au charbon et chasser la Suzuki N°2 », comme l’explique Christian Lavieille son team manager. C’est une chose possible car le 3ème pilote de la Suzuki est légèrement moins vite que ces deux coéquipiers. En tout cas les voilà prévenus.

Cette position sur la grille de départ satisfait Christian Lavieille qui ne pensait pas « être aussi près de la N°2, je pensais être franchement un peu plus en retrait. Dans l’ensemble le résultat est satisfaisant. »

La machine de National Motos devance l’une des favorites, la Kawasaki officielle (N°11) du team ART. La machine verte a connu d’ailleurs une double chute lors de la séance d’essais libres du jeudi matin. Est ce une alerte pour le team de Jean François Gay ? « Nous ne sommes plus des challengers, nous avons désormais un équipage très homogène et performant et notre moto est à la hauteur des autres. »

En Stocksport, c’est sans surprise que l’équipage N°72 du Junior Team partira en tête de la catégorie avec David Fouloi, Thomas Métro et David Cabana. Le deuxième équipage stock est la N°99 d’Acropolis Biker’s Day, avec deux Belges en la personne de Grégory Fastré et Stéphane Mertens. Le troisième homme est Laurry Fremy, lui aussi un ancien du Junior Team.

Enfin la 3ème place des "stock" est occupée par la machine « semi-officielle » Kawasaki, celle de Scratch Motos d’Angers.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus