Rebondissements en cascade

JPEG - 81.7 ko
Quelques heures après avoir ravi la 3ème place à la Bolliger N°8. La Yamaha de Phase One s’arrête à son stand, vilebrequin cassé. C’est la porte de sortie pour un des favoris.

Le premier coup de théâtre intervient un peu après 19H00, quand la machine qui pointe à la troisième place du classement provisoire, la Kawasaki N°8 de Bolliger rentre aux stands : collecteur d’échappement cassé. Le temps de procéder au remplacement de la pièce, l’équipage suisse est redescendu en 7ème position.

La Yamaha N°3 de Phase One qui évolue dans le même tour que la machine verte, lui subtilise la 3ème place. Mais elle va le payer très cher. En effet à 23H15 la machine britannique rentre dans les stands, vilebrequin cassé. Quelques instants auparavant l’équipe junior des britanniques(N°6) a été pris dans une chute collective et est rentré en fort mauvais état.

Les coup du sort n’ont pas non plus épargné les français. En effet après l’abandon très précoce de l’équipage N°134, c’est au tour du team N°45 d’être frappé par le destin.

Le prototype Suzuki à train avant JBB a connu une deuxième chute, à 19H30, toujours avec Anthony Delhalle. Il semblerait que cela soit la conséquence de la première, qui a fragilisé le té supérieur du train avant. Cette chute a occasionné pas mal de casse et il a fallu remplacer le radiateur, le système de freinage de la roue avant et les demi guidons. Cette histoire leur a fait perdre plus d’une heure et 45 mn.

« Plus question pour nous de bien figurer en course, désormais on va s’atteler à faire du roulage et bien se familiariser avec cette machine »explique Stéphane Vadé le team manager.

Hélas, Emmanuel Cherron qui part pour valider certains réglages se fait embarquer dans le bac à graviers entraîné par le ....N°13 ! Retour à la case départ pour une remise en condition.

JPEG - 59.9 ko
Vincent Philippe (avec le linge autour de la main gauche) a le métacarpe cassé. Arrivera-t-il à assurer ces relais cette nuit et demain matin ?

Seul l’équipage de Narbonne, le team Power Bike, continue son petit bonhomme de chemin et caracole à la 11ème place, après être parti de la 19ème place sur la grille de départ, en alignant des chronos respectables en 1’37 à trois secondes des meilleurs. « Notre objectif est de faire notre course et de finir dans les dix premiers » détaille Denis Provent le responsable.

Devant les leaders ont bétonné leurs positions. La Suzuki N°2 mène toujours, mais avec deux pilotes seulement. Vincent Philippe a la main gauche bien enflée, tirant vers un bleu inquiétant, mais il assure « Je suis prêt à reprendre le guidon, le plus tôt possible. Mais le chef préfère attendre. En tout cas j’espère pouvoir tenir mon relais pendant toute une heure »

A deux tours figure la Yamaha Austria N°7 et à 5 tours la machine suisse du team Bolliger occupe la 3ème position. Il y a peu de chances que les positions évoluent au cours de la nuit. Par contre l’aube risque de révéler des surprises avec la fatigue accumulée.

Publicité

Commentaire (0)