Présentation

En 2014, Mash lance sa première 400 cm3 avec la Five Hundred, un mono qui entend rendre hommage à l’esthétique des roadsters 70’s. Cette moto sera ensuite carénée pour un look café racer, « scramblérisée », attelée à un side-car, puis rebaptisée « Mash Force 400 » à l’occasion d’une première série limitée « militarisée ».

JPEG

La Mash Force 400 2019, limitée à 200 exemplaires

En attendant le lancement de sa X-Ride 650, la firme bourguignonne remet le couvert cette année avec une déclinaison « désertique » de sa 400 militaire, la Mash Desert Force 400.

Quand ça Mash dans le désert...

Techniquement, Mash reste fidèle à son monocylindre 400 cm3 de 27 ch et 3,05 m.kg de couple. La Desert Force 400 est équipée de deux freins à disque et d’un ABS de série désactivable au guidon. Cette moto de 151 kg à sec, se distingue surtout de ses devancières par son look de petite aventurière du désert aux saveurs militaro-rétros.

JPEG

À l’instar de son alter ego vêtu de kaki, la Mash Desert Force 400 se voit dotée de soufflets de fourche, de pièces simili cuir sur ses flancs de réservoir et d’un jerrican de 10 litres avec support et sangle. De l’autre côté du porte-bagage, on dispose d’une large sacoche latérale. La sangle du réservoir, quant à elle, permet également de ranger ses effets personnels dans ce qui s’apparente à un petit portefeuille ou à un étui à lunettes. Tout est dans le détail, en témoignent cette plaque de l’armée américaine sur le garde-boue et la selle passager suspendue avec poignée de maintien.

JPEG


JPEG

Avec un design aussi tranché, difficile de prédire le succès de cette série limitée qui pourrait séduire certains détenteurs(trices) du permis A2 (voir notre liste de motos éligibles) et quelques nostalgiques des motos militaires américaines, sans oublier les fans du film de Robert Altman M*A*S*H.

Garantie 2 ans kilométrage illimité, cette édition limitée à 103 exemplaires est annoncée à 4 995 €, soit 1 000 € de plus que le Café Racer ou le Scrambler de la même marque. Elle sera disponible dès la mi-mai 2020 en concession.

Du reste, avec Royal Enfield et bientôt Jawa sur le créneau du néo-rétro, le segment des petits monos à l’ancienne devrait être très occupé cette année.

Publicité