En images

La Katana est revenue sur le devant de la scène cette année en reprenant le bloc de la GSX-S 1000 qui a d’ores et déjà fait ses preuves ; le moteur développe 150 chevaux à 10 000 tr/mn et revendique 10.8 m.kg de couple à 9500 tr/mn comme a pu le constater notre responsable des essais, Axel, lors de son séjour au Japon (à découvrir ici en vidéo). Et si le design de la moto au nom de sabre japonais ne fait pas plus l’unanimité aujourd’hui qu’il ne le faisait hier, reconnaissons à Suzuki le mérite d’avoir su sortir un modèle qui ne laisserait pas de marbre les motard(e)s et alimenterait de nombreuses conversations enflammées.

Désormais déclinée en une version S, la Katana se pare d’accessoires susceptibles d’ajouter une pointe de piment à sa ligne ; le silencieux vient de la maison Akrapovič, le réservoir reçoit un tank pad façon carbone et la tête de fourche est réhaussée d’un saute-vent additionnel.
Pour ne pas usurper l’adjonction d’un « S » à son patronyme, la finition de cette Katana accorde une place de choix au rouge que l’on retrouve sur la selle passager et au niveau de la tête de fourche (stickers).

La version « S » de la Katana est immédiatement disponible dans ses deux coloris d’origine (noir ou gris). Il faudra débourser 14 199€ pour se l’offrir, soit 500 € de plus que la version de base…

Le modèle 2019 s’inspire directement du monstre japonais sorti en 1981 ; la première Katana du nom a su marquer les esprits par son design particulier, mais aussi grâce à son puissant quatre cylindres en ligne (111 chevaux à 8500 tr/mn). En proposant aujourd’hui une descendante de ce modèle emblématique, Suzuki surfe bien entendu sur la vague néo-rétro jusqu’alors peu exploitée par la marque (exception faite du VanVan désormais sorti du catalogue).

Publicité

Commentaire (1)