En images

La baisse des tués entamée en 2002 marque le pas depuis 2013

Deux roues sur la sellette
Cette année, les conducteurs de deux roues, usagers vulnérables, sont sur le grill. Avec respectivement +7 % et +9 %, les cyclistes et utilisateurs de deux-roues motorisés sont les deux catégories dont la mortalité augmente le plus dans un contexte globalement stable.

Dans le détail, et rapporté à la population concernée, ce sont les 18-24 ans et les plus de 75 ans qui constituent les tranches d’âge les plus exposées avec respectivement 108 et 88 tués par million d’habitants (contre une moyenne de 53 en France métropolitaine).

Pour l’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière), les principaux facteurs d’accidents restent, sans surprise, la vitesse et l’alcool. L’inattention et la distraction arrivent en 3e position.

La sécurité routière s’inquiète du fait que la baisse de la mortalité marque le pas depuis 2013. Pour la FFMC, la généralisation des distracteurs - smartphones en tête - utilisés par toutes les catégories d’usagers, piétons compris, pourrait bien expliquer ce changement.

Publicité
Publicité