En images

Moto Tour 2012 - étape 3 : Ayrton en Classique Moto Tour 2012 - étape 3 : plus de spectateurs Moto Tour 2012 - étape 3 : toujours dauphin Moto Tour 2012 - étape 3 : vainqueur du jour

Du grand Toniutti

Rapide et technique à la fois, avec des grandes courbes aveugles et un revêtement à l’adhérence parfois incertaine, cette spéciale était taillée pour un spécialiste du rallye. Et c’est Julien Toniutti, le champion de France en titre, qui la remporte ! Si Denis Bouan et William Milios ont réussi à rester à ses trousses, avec peu de secondes de retard à l’arrivée, d’autres ont pris pas mal de retard. C’est le cas d’Olivier Four, Bruno Schiltz, Lionel Richier ou encore Mathieu Gines…

Motivé plus que jamais pour remporter le Moto Tour après le championnat de France des rallyes, Julien n’a pas digéré sa chute d’hier et voulait montrer qu’il était toujours là malgré son retard. Du coup, même si ce soir il reste à la quatrième place au classement, il n’est plus qu’à deux secondes d’Olivier Four et à 16 secondes de Gines. Comme on arrive maintenant dans sa région (69), le jeune pilote KTM risque encore de faire parler de lui.

Ça bouge dans les catégories

Un autre habitué des rallyes routiers, Nicolas Derrien, a aussi fait parler de lui aujourd’hui. Relégué au fond du classement après sa chute à Carole, le champion de France 2011 réussit une formidable 6e place avec son vieux mono KTM 690. Il devance des pilotes comme Four, Coudert, Ulmann, Curtat… Tous avec des motos bien plus puissantes ! Mais il devance surtout les principaux concurrents de la catégorie Sport et il remonte inexorablement.

En Classique, outre le show de Nick Ayrton (Suzuki GSX-R) qui possède une confortable avance sur Eric Lancelotti (Honda VFR), c’est surtout la belle remontée de Dominique Wils qu’il faut souligner. Avec une Honda 600 XLR qui plafonne à 40 ch et sans avoir reconnu aucune spéciale, il se place systématiquement dans le premier quart du classement général. Il est actuellement à la troisième place de la catégorie.

En 125, belle promenade de santé pour Michel Bonneau et sa KTM Duke. Il devance Didier Chambost sur Yamaha et Carlo Scanu, sur KTM Duke comme lui. À signaler que Thierry Theillac et sa Motobécane LT sont toujours en course : ils occupent la 6e place de la catégorie.

Chez les scooters, une catégorie très disputée, c’est un peu une lutte entre marques qui se dessine à l’horizon. Actuellement, Benjamin Colliaux sur Honda, Pierre Fredet sur BMW et Thierry Kessler sur Yamaha se tiennent à moins d’une minute.

Quant aux side-cars, un gros événement semble avoir chamboulé la catégorie : les leaders Lebert/Lebert auraient manqué le CH de la base chrono et ils seraient de fait hors course ! Malheureusement, à l’heure où nous écrivons, nous n’avons pas plus de précisions car le jury n’a pas encore validé les mises hors course. Vous trouverez plus d’informations lors du compte-rendu de demain.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité