En images

Avanti Capirossi Max le retour Stoner vice champion des 250 Simoncelli a deux doigts Un podium inhabituel

MotoGP : Rossi droit au but

JPEG - 39.3 ko
Valentino Rossi est le premier pilote a aligner 9 victoires en course lors de sa 5ème saison en Grand prix. Il possède désormais 71 victoires toutes catégories confondues

En franchissant la ligne d’arrivée sur le circuit de Brno en République Tchèque Valentino Rossi a mimé le geste de l’archer décochant une flèche : droit au but ! Pour le pilote italien c’est sa 51ème flèche, synonyme de 51 victoires dans la catégorie reine !

Pourtant « Il Dottore » n’avait signé que le 4ème temps des essais et avait laissé le bénéfice de la pole à Sete Gibernau (N°15) pour 47 centièmes.

Au signal du départ, Vale se met tout de suite dans les roues de son ennemi intime et le passe sans encombre. Le leader du championnat mène alors durant deux tours avant de se laisser repasser par l’Espagnol.

Cette partie de cache va durer tout au long des 22 tours de course, les deux pilotes ne semblant pas pourvoir faire la différence de manière décisive. A chaque fois, l’écart qui les sépare n’est que de quelques centièmes.

Pendant que les deux ténors se disputent le leadership de la course, un groupe de 5 pilotes fait tout pour prendre le contrôle de la dernière place d’honneur. Il s’agit de Marco Mélandri (N°33), Nicky Hayden (N°69), Loris Capirossi (N°65), Max Biaggi (N°3) et Alex Barros (N°4).

A deux tours de la fin, Valentino Rossi, prend le contrôle des opérations suivi de très près par Sete Gibernau . Mais dans le dernier tour, surprise, le pilote espagnol abandonne et range sa moto le long des barrières. Il ne franchit pas la ligne d’arrivée et ne marque aucun point !

Vale rend une sorte d’hommage à Sete, qui lui a donné quand même du fil à retordre « Après avoir vu les chronos de Sete pendant le warm up, je n’étais pas sûr de pouvoir le battre à la régulière. Gibernau est mon plus farouche adversaire et j’ai mis le paquet pour le pousser à bout et lui mettre la pression. Au milieu de la course, je l’ai passé et j’ai tenté de m’échapper mais Sete est revenu au contact. Vers la fin j’ai bien roulé pendant mes 3 - 4 derniers tours et par manque de chance, Sete a eu un problème »

Cette défection profite à Loris Capirossi qui prend le bénéfice de la deuxième place, avec moins de deux secondes d’écart sur le vainqueur. Enfin la troisième place du podium est enlevée par Max Biaggi qui réalise une sorte d’exploit.

Parti de la 10ème place sur la grille de départ, le romain remonte ses adversaires un à un et bat notamment Marco Mélandri, l’un des espoirs de la catégorie.

Cette opération profite un « max » à Max, puisque ce dernier prend la deuxième place du classement provisoire, tandis que Sete Gibernau s’effondre en 5ème position du général !

250 : Pedrosa dans un fauteuil

JPEG - 45.4 ko
Daniel Pedrosa signe sa 6ème victoire en quart de litre. L’espagnol du team Movistar se dirige lentement vers son deuxième titre mondial avant une prochaine saison en MotoGP chez Honda .

Le duel qui a opposé Jorge Lorenzo (N°48) à Daniel Pedrosa (N°1) ne s’est pas reproduit, comme pendant les essais. En effet Jorge a réussit a prendre la pole de 3 millièmes ! Mais à l’allumage des feux verts, les deux hommes prennent un départ prudent et laissent Hiroshi Aoyama mener la danse. Bien leur en a pris puisque, sur une piste encore piégeuse trois hommes vont immédiatement au tapis : il s’agit de Simone Corsi (N°24), Yuki Takashashi (N°55) et Hector Barbera (N°80), le propre co-équipier de Lorenzo !

Passé cet intermède, le pilote espagnol prend le commandement des opérations et mène la course devant un groupe de cinq pilotes. Alors qu’il fait mine de s’échapper avec Aoyama, Daniel Pedrosa qui attend à une sage 5ème place, passe le turbo et vient se coller dans les roues de son adversaire !

Bientôt il ne sont plus que deux à se disputer le leadership de la course, alors que plus loin Casey Stoner (N°27) s’explique avec Alex de Angelis ( N°5), tandis qu’Ayoyama a fort à faire de son côté avec Andrea Dovizioso (N°34).

A 5 tours de la fin, Pedrosa réussit à creuser l’écart en doublant des attardés alors que Lorenzo peine. C’est dans cet ordre que les deux hommes franchissent la ligne d’arrivée. La troisième place du podium revient à Casey Stoner.

Randy de Puniet (N°7) a complètement loupé son départ et pointe à la 17ème place en début de course. Il termine 8ème il s’enfonce un peu plus dans le classement et pointe désormais 8ème alors qu’au GP précédent il était encore 6ème.

Sylvain Guintoli (N°50) est une fois de plus l’un des meilleurs privés, puisqu’il mène son Aprilia, de l’Equipe de France, à la 10ème place de la course. Les choses devraient sans doute changer pour Sylvain, puisqu’il est question pour lui de recevoir une machine de pointe de l’usine, l’an prochain.

125 : Luthi confirme

JPEG - 41 ko
Avec cette victoire, le pilote Suisse de Berne, Thomas Luthi mène au classement général en 125.

La course des 125, s’est montré une fois de plus des plus palpitantes à suivre. Au terme de 19 tours, c’est le petit Suisse Thomas Luthi (N°12) qui s’impose devant les ténors de la catégorie dont Mika Kallio (N°36).

La victoire est revenu à celui qui allait avoir les nerfs les plus solides. En effet lorsque les 125 se présentent sur la ligne de départ, quelques gouttes font leur apparition. Ce phénomène se renouvellera de manière plus intense à quatre tours de la fin alors que Mattia Pasini (N°75) mène la course. Ce dernier a beau lever le bras pour demander l’arrêt de la course rien n’y fait. A ce moment le groupe de tête ne compte plus que 4 pilotes dont Mika Kallio, Marco Simoncelli (N°58) et Thomas Luthi.

Ce dernier sentant que la victoire est à sa portée, prend la tête de course et s‘envole vers une victoire méritée alors que le groupe qui le suit, rend prudemment la main. Au classement général Thomas Luthi, mène désormais avec 8 points d’avance sur Mika Kallio.

Ce dernier confirme « Thomas était très rapide dans les derniers tours, et j’ai eu quelques bonnes glisses à partir du milieu de course, et le dernier tour était peut être un peu dangereux. Quoiqu’il en soit il était important pour moi de marquer des points ».

Les français se sont superbement comportés puisque Mike Di Megglio termine à une très belle 7ème place et rentre pour la deuxième fois de la saison dans le Top ten au général (Il avait déja fini 2ème au GP de Donington). Dommage pour Alexis Masbou qui figurait en 9ème position au 5ème tour et qui se fait percuter par l’arrière dans une chute collective qui implique Koyama et Ranseder.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus