MotoGP : 47ème victoire de Rossi

JPEG - 46.2 ko
Valentino Rossi (N°46) a pris les rênes de la course à trois tours de la fin. Il passe Sete Gibernau (N°15) qui était pourtant devant son public, et s’impose pour la 5 fois de la saison en vainqueur incontesté.

Le même scénario se répète course après course désormais. Valentino Rossi n’effectue qu’un départ très moyen en tout début de course, ensuite il se porte rapidement à la hauteur de ses adversaires. S’en suit un round d’observation plus où moins long, puis le multiple champion du monde porte son attaque, imparable, et remporte la victoire.

C’est exactement ce qui s’est passé dimanche 12 juin sur le circuit de Catalunya. Sete Gibernau (N°15) malgré sa pole position n’a pu résister jusqu’au bout face à « Vale ». Pourtant c’est le pilote espagnol a fait illusion pendant les ¾ de la course menant devant un Rossi visiblement très à l’aise. A trois tours de la fin, « il Dottore » porte l’estocade et s’impose avec près d’une seconde d’avance sur son rival.

« Mon pneu arrière glissait beaucoup dans les virages à gauche, en fin de course » explique Sete. « C’est pour cela que j’ai rendu la main dès que Valentino m’a passé »

Les deux hommes ont imprimé un tel rythme, que leurs plus proches poursuivants sont relégués à deux secondes à mi-course. C’est parmi eux que figure le 3ème homme à monter sur le podium. Cette confrontation oppose Nicky Hayden (N°69), Alex Barros (N°4) et Marco Mélandri (N°33) qui se mesurent l’un à l’autre au fil des tours.

Au final le co-équipier de Sete Gibernau s’impose devant le pilote brésilien, qui souffle le bénéfice de la 4ème place de 69 millièmes face à Nicky Hayden.

Qui sera capable de porter la contradiction à Valentino Rossi ? En six épreuves le champion italien compte désormais 58 points d’avance sur le deuxième du classement provisoire. Ce sera très difficile puisque « Il Dottore » semble intouchable. A lui seul il a contré l’armada Honda lancée à ses trousses et se permet, luxe suprême, d’humilier son adversaire Sete Gibernau sur ses propres terres !

Classement de la course MotoGP : 1er Valentino Rossi (Yamaha), 2ème Sete Gibernau (Honda), 3ème Marco Melandri (Honda), 4ème Alex Barros (Honda), 5ème Nicky Hayden (Honda), 6ème Max Biaggi (Honda), 7ème Colin Edwards (Yamaha), 8ème Troy Bayliss (Honda), 9ème Shynia Nakano (Kawasaki), 10ème Ruben Xaus (Yamaha)

Classement provisoire au championnat MotoGP : 1er Valentino Rossi (145 pts) ; 2ème Marco Melandri (87 pts), 3ème Max Biaggi (77 pts), 4ème Sete Gibernau (73 pts), 5ème Alex Barros (65 pts), 6ème Colin Edwards (57 pts) , 7ème Nicky Hayden (47 pts), 8ème Loris Capirossi (43 pts) ; 9ème Shinya Nakano (40 pts) ; 10ème Carlos Checa (33 pts).

250 : Un boulevard pour Pedrosa.

JPEG - 43 ko
Daniel Pedrosa (N°1) s’est lui aussi imposé en solitaire en quart de litre. Son avenir est déjà tout tracé puisqu’il a déjà signé un accord avec Honda pour rouler en MotoGP l’an prochain. Il sera en charge du développement de la nouvelle moto de 800 cm3.
Ici il mène devant Hector Barbera (N°80) qui a fait partie du peloton de tête durant la première moitié de la course.

Daniel Pedrosa a remporté, sur le circuit de Montmelo, sa troisième victoire d’affilée. Le jeune espagnol domine lui aussi outrageusement la catégorie avec 4 podiums sur 6 courses disputées. Pourtant il a été long à se mettre en route, victime d’un calage sur la grille de départ.

A ce moment là, la course est menée par Randy de Puniet (Aprilia N°7). Le français ne va rester en tête du peloton que l’espace de deux tours avant de chuter, comme son co-équipier Sébastian Porto un peu plus tôt. Loin de se décourager le français remonte sur sa machine et entame une remontée fantastique qui le mène à la 6ème place. « Le team a choisi de mettre un nouveau pneu, avec lequel j’ai connu plusieurs chutes aux essais » explique Randy. « Pour pouvoir remonter tous mes adversaires j’ai dû changer de style de pilotage et ne plus rentrer fort de l’avant comme j’en ai l’habitude » explique le parisien.

Pendant ce temps Hector Barbera (Honda N°80) et Alex de Angelis (Aprilia N°5) se disputent le leadership d’un groupe de 7 pilotes.

Au cap de la mi course les choses s’accélèrent, puisque Dany prend le contrôle de la course alors que De Angelis, alors en deuxième position se fait percuter par un Jorge Lorenzo ( Honda N°48) un tantinet fébrile.

Dès lors le peloton de tête explose et Dany se retrouve seul devant. Il franchit la ligne d’arrivée avec plus de cinq secondes d’avance sur Casey Stoner (Aprilia N°27). Enfin la dernière place du podium revient à Andrea Dovizioso (Honda n°34).

Sylvain Guintoli fait son deuxième meilleur résultat de la saison en terminant 8ème. Enfin Erwan Nigon (N°63), Hugo Marchand (N°9) et Grégory Leblanc (N°38) terminent tous dans les points ! Une première !

Classement de la course : 1er Daniel Pedrosa (Honda), 2ème Casey Stoner ( Aprilia), 3ème
Andrea Dovizioso (Honda), 4ème Hiroshi Aoyama ( Honda), 5ème Simone Corsi (Aprilia), 6ème Randy de Puniet (Aprilia), 7ème Yuki Takahashi (honda), 8ème Sylvain Guintoli (Aprilia), 9ème Mirko Giansanti (Aprilia), 10ème Alex Baldolini (Aprilia).

Classement du championnat : 1er Daniel Pedrosa (123 pts), 2ème Casey Stoner (96 pts), 3ème Andrea Dovizioso (93 pts), 4ème Hiroshi Aoyama ( 58 pts), 5ème Alex de Angelis (56 pts), 6ème Jorge Lorenzo ( 54 pts), 7ème Sebastian Porto (49 pts), 8ème Randy de Puniet (46 pts), 9ème Hector Barbera (44 pts), 10ème Simone Corsi (38 pts).

125 : 2ème victoire de Pasini

JPEG - 56.5 ko
En tout début de course, alors que Thomas Luthi mène, Mika Kallio (N°36) emmène le peloton. Mattia Pasini (N°75) est déjà dans les roues de Fabrizio Lai (N°32). Au tour suivant Pasini s’empare de la tête de course pour ne plus la quitter.

La victoire a souri à Mattia Pasini, devant les favoris, même si Le jeune Italien avait signé le deuxième temps des essais qualificatifs. Il remporte son deuxième podium de la saison sur son Aprilia N°75, après celui de Shanghaï. Cette victoire est nette est sans bavure puisqu’il passe la ligne d’arrivée avec plus de 9 secondes d’avance sur Marco Simoncelli, un autre pilote Aprilia.

Mika Kallio, déjà malheureux à Imola, doit se contenter de la 3ème place à plus de 3 secondes du deuxième italien. Pourtant la surprise est venu du petit Thomas Luthi (Honda N°12) , qui s’empare des commandes de la course dès le début. Ce coup de force ne dure pas car il est passé au deuxième tour par Mattia Pasini.

Les deux hommes ont à leur trousses une armada de trois KTM emmenées par Mika Kallio (N°36). Petit à petit Mattia Pasini, qui n’a pas d’adversaire à sa taille, creuse l’écart inexorablement, et s’envole vers la victoire.

Pendant ce temps, Thomas Luthi est débordé successivement par le leader des KTM, puis régresse petit à petit vers la 7ème place.

La lutte pour les deux autres place du podium, oppose alors Mika Kallio à Marco Simoncelli (Aprilia N°58) qui a ramené dans ses baggages Gabor Talmaci (KTM N°14).

A 7 tours de la fin Simoncelli prend le meilleur sur son adversaire et le dépose sur place. L’ultime coup de théâtre intervient dans le dernier tour, et met en scène Koyama et Manuel Poggiali. Ce dernier pointé en 15ème position lors du premier tour a fait sa course dans son coin en remontant ses adversaires un à un. Au final il perd le bénéfice de la 5ème place en se faisant griller par le japonais sur la ligne d’arrivée.

Malgré un bon début de course, le français Mike di Megglio termine en dehors des points. Alexis Masbou a connu des problèmes de boîte de vitesse et à l’entame du 11ème tour il a tiré tout droit dans le bac. Dommage.

Cette victoire rend le championnat des 125 encore plus haletant à suivre, lors de la prochaine épreuve d’Assen, car les trois premiers ne sont séparés que d’un point !

Classement de la course 125cc : 1er Mattia Pasini (Aprilia), 2ème Marco Simoncelli (Aprilia), 3ème Mika Kallio (KTM), 4ème Gabor Talmacsi (KTM), 5ème Tomoyoshi kayama (Honda), 6ème Manuel Poggiali (Gilera ), 7ème Thomas Luthi (Honda) 8ème Julian Simon (KTM), 9ème Lorenzo Zanetti (Aprilia), 10ème Fabrizio Lai ( Honda).

Classement provisoire au championnat : 1er Mattia Pasini (84 pts) ; 2ème Thomas Luthi (83 pts) ; 3ème Mika Kallio (82 pts) ; 4ème Gabor Talmacsi (75 pts) ; 5ème Marco Simoncelli (72 pts), 6ème Fabrizio Lai (63 pts), 7ème Manuel Poggiali (51 pts), 8ème Julian Simon (45 pts) ; 9ème Tomoyoshi Koyama (43 pts) ; 10ème Hector Faubel (30 pts).

Publicité

Commentaire (0)