En images

visuel

C’était une manifestation régionale : le 20 mai à Clermont-Ferrand, plus de 300 motards ont exprimé leur « ras le casque » des mesures motophobes. Ils ont répondu à l’appel de l’antenne du Puy-de-Dôme de la Fédération française des motards en colère (FFMC 63), mais aussi de celles de l’Allier (FFMC 03), de Haute-Loire (FFMC 43) et de l’Aveyron (FFMC 12).

Parti de la place du 1er-Mai, le cortège a rallié le centre-ville, s’arrêtant devant plusieurs permanences de candidats aux élections législatives. Seul Alain Laffont (La France Insoumise) a reçu les motards.

À trois semaines du premier tour, ils dénoncent la « surenchère répressive » et la « sécurité rentière » : l’obligation du port des gants, les infrastructures dégradées, la privatisation des radars ou encore l’augmentation de la verbalisation par vidéosurveillance…

« On décide d’informer les candidats à l’élection législative avant, de façon à ce qu’ils ne puissent pas dire ensuite qu’ils ne savaient pas », explique Jean-Michel Besse, coordinateur de la FFMC 63, dans la vidéo publiée par le quotidien La Montagne sur son site :

Publicité

Commentaire (0)

Publicité