Les antennes du Nord et du Pas-de-Calais de la Fédération française des motards en colère (FFMC 59 et FFMC 62) en ont plein le casque et elles l’ont montré, le 13 mai à Lille, rassemblant 800 manifestants dans le chef-lieu du Nord.

La tentative de mise en place d’un contrôle technique pour les deux-roues motorisés (2RM), le tarif excessif de l’amende en cas de non port de gants homologués désormais obligatoires, la taille unique des plaques d’immatriculation, la privatisation des radars embarqués et la création de zones à circulation restreinte interdisant les véhicules de plus de dix ans ont fait bouger entre 700 et 800 motards dans le Nord ce samedi.

Autoroute A1 bloquée
Les deux fédérations se sont rejointes au CRT de Lesquin pour rallier la préfecture de Lille. L’autoroute A1 a été totalement bloquée par les manifestants, ainsi que les rues de la capitale régionale.

Face-à-face avec les CRS

Police et CRS ayant fermé l’accès à la préfecture, quelques fumigènes ont été allumés dans le calme, en attendant qu’une délégation de 5 personnes (FFMC 59 et FFMC 62) parte à la rencontre du directeur de cabinet du préfet.


Le représentant de l’État a promis de remonter le cahier de doléances... Une Intervention auprès de la métropole européenne de Lille sera indispensable en vue de définir l’accès des véhicules dans la future zone à circulation restreinte. Un rendez-vous sera pris sous peu entre cette instance locale et les motards en colère.

La FFMC invite également tous les motards à intervenir auprès des députés qui seront élus en juin prochain, afin de faire entendre la voix de ces usagers particuliers de la route. Une lettre-type à adresser aux parlementaires sera diffusé par la Fédération. Restez mobilisés !

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité