En images

Samedi 13 mai, à l’appel de l’antenne du Loiret de la Fédération française des motards en colère (FFMC 45), un peu plus de 500 manifestants se sont retrouvés pour défiler dans les rues d’Orléans. Ils venaient du département, mais aussi d’Indre-et-Loire, d’Eure-et-Loir, d’Ile-de-France et même de l’Yonne, répondant aux invitations des antennes FFMC 28, 37, 89 et Paris-Petite-Couronne (PPC).

À un mois des élections législatives, ils manifestaient contre la répression à outrance, la privatisation des véhicules radars et pour une politique de sécurité routière axée sur la formation, l’éducation et la responsabilisation des conducteurs. « Une politique non guidée par la rentabilité et la privatisation de la surenchère répressive », résume Francky Clouzet, coordinateur de la FFMC 45.

La FFMC reste vigilante et n’hésitera pas à renouveler ce type de manifestation si les mesures venaient à se multiplier, avec le nouveau gouvernement et les parlementaires élus en juin prochain.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité