Pourtant, les motifs de colère ne cessent de croître pour les motards, toujours plus contraints, sanctionnés et culpabilisés. Et les sollicitations que reçoivent les responsables de l’antenne des Bouches-du-Rhône de la Fédération française des motards en colère (FFMC 13) restent constantes, qu’il s’agisse d’infrastructures dégradées, de litiges après sinistre ou de PV abusifs…

Cependant, la presse locale était là, l’évènement était préparé, organisé pour l’accueil des manifestants et la sécurité du cortège, alors que le soleil aura brillé toute l’après-midi.

Après une prise de parole du coordinateur de la FFMC 13, qui rappelait les motifs de cette manifestation, le départ était donné un peu avant 15h depuis le Dôme de St Just, à Marseille. Le parcours à travers la ville devant amener les participants jusqu’au cours Voltaire à Aubagne. Un arrêt était effectué en centre-ville, place Castellane où, comme toujours, les passants saluaient la mobilisation des motards.

Puis le cortège empruntait l’A50 à faible vitesse pour terminer son périple à Aubagne vers 16h. C’est Cathy, membre du conseil d’administration, qui se chargeait de remercier les participants ayant fait l’effort d’être présents.

Comme le soulignait les organisateurs, chacun s’interrogera sur la hauteur de son engagement personnel lorsqu’il sera confronté aux restrictions de circulations et autres sanctions pécuniaires, de plus en plus drastiques pour les motards. Quoi qu’il en soit, la FFMC13 reste vigilante et résolue.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité