En images

Samedi 13 Mai, Bourg-en-Bresse, chef-lieu du département de l’Ain, était le point de rassemblement choisi par les antennes de la Fédération française des motards en colère (FFMC) de toute la région pour manifester contre la politique de sécurité routière répressive du gouvernement, et les interdictions de circulation.

Des motards venus des quatre coins du sud-est ont donc convergé vers la capitale de la Bresse, à l’appel des antennes FFMC :
- du Jura (FFMC 39)
- du Rhône (FFMC 69)
- de Savoie (FFMC 73)
- de Haute-Savoie (FFMC 74)
- de l’Isère (FFMC 38)
- de Saône-et-Loire (FFMC 71)
- de Côte d’Or (FFMC 21)
- de la Loire (FFMC 42)
- de Haute-Loire (FFMC 43)
- de la Drôme et Ardèche (FFMC 2607)
- du Puy-de-Dôme (FFMC 63).

Fumigènes et rupteurs étaient de sortie, pour dire non à la répression à outrance et aux zones de circulation restreinte. Et encore non à la privatisation des contrôles de vitesse, à l’obligation du port des gants et à celle d’équiper son 2-roues d’une plaque d’immatriculation à un format unique, deux règlements assortis d’une amende salée.

Ce fut la plus grosse manifestation de motards que Bourg-en-Bresse n’ait jamais connue. 1 200 motards on fait entendre leur moteur. les organisateurs ont obtenu gain de cause : après avoir noyé la préfecture sous les fumigènes, ils ont été reçus par les autorités locales pour exprimer leurs revendications.

Vidéo : le reportage de France 3 à Bourg-en-Bresse


La manifestation des motards entre Lyon et Bourg-en-Bresse

 - 
Publicité

Commentaire (1)

Publicité