En images

Examen permis moto : le freinage Examen permis moto : évitement Examen permis moto : les fiches Examen permis moto : la « lente »

Épreuve rapide :
Pour le rapide, deux épreuves sont au programme. Un test sur le freinage et un test sur l’évitement. Chaque épreuve est soumise à un tirage au sort (démarrage à gauche ou à droite). Le vrai changement réside dans la disparition du temps imposé. Fini l’épreuve comprise entre 20 et 22 secondes, désormais une vitesse minimale est imposée. Pour la vérifier : un radar contrôlera le candidat (eh oui, ils sont partout !). Imposer une notion de vitesse sur le « rapide », plus qu’une notion de temps, va tout de même dans le bon sens.

Examen oral :
Les fiches sont toujours d’actualité et constituent une épreuve à part entière. Douze feuilles doivent être apprises et comprises et abordent 6 thèmes différents : connaissances des situations dangereuses, prise de conscience des risques, accidentologie, équipement du motard et élément mécanique, forme physique du motard et conduite, comportement.

En circulation


Une fois le plateau en poche, le candidat devra passer l’épreuve en circulation. D’une durée de 30 minutes (dont 25 minutes de roulage), elle a pour but de vérifier si le motard a acquis toutes compétences pour circuler en toute sécurité sans surprendre les autres, ni être surpris. Cela passera par une acquisition de notions comme : le dépassement, le changement de direction, négocier un virage, quitter un stationnement, etc.

Examens mis à part

Un nouveau format
Adieu le papier rose. Avec l’arrivée d’un nouveau permis, le gouvernement passe également à un nouveau format. De la taille d’une carte de crédit, ce document remplacera progressivement les trois volets roses que nous connaissons tous. Un retard de la mise en place est cependant annoncé. Ce nouveau format n’arrivera pas le 19 janvier, en même temps que le nouvel examen, mais à partir du 16 septembre 2013.

Une nouvelle catégorie
Le grand changement de ce permis est l’arrivée d’une nouvelle catégorie. Dans les grandes lignes, le permis moto se divisera en 3 catégories (au lieu de deux auparavant) : les A, A1 et A2, en version boîte manuelle ou boîte automatique – soit six catégories différentes. Le pallier intermédiaire (A2) restreint les jeunes motards à un choix de motos développant 35 kW (48 chevaux) au maximum. Pour passer directement le permis A (toutes puissances permises), il faudra avoir au moins 24 ans. Mais si le motard a son A2 en poche depuis deux ans, l’âge minimum est ramené à 20 ans. C’est la notion de progressivité dans l’accès à la puissance qui prime, et satisfait les spécialistes de la formation moto.

Voilà pour les grandes lignes sur le nouveau permis moto. Vous trouverez un dossier complet sur ce sujet, qui fait l’objet de notre enquête du mois dans le Moto Magazine n°293 de décembre 2012-Janvier 2013, actuellement en kisoque.

Pour un peu d’action, n’hésitez pas à cliquer sur notre vidéo Youtube qui montre concrètement et simplement l’examen du permis. Bon visionnage !

Publicité
Publicité