Espace abonné

NOUS SUIVRE SUR LE WEB

flux RSS Motomag Nous suivre sur Facebook Twitter avec Motomag Google+ avec Motomag Chaîne YouTube Motomag

Abonnement et réabonnement à Moto Magazine et ses Hors-Séries

RECEVEZ LA NEWSLETTER

Etapes et hébergements Moto Magazine

 Petites annonces 

Questionnaire occasion

Promo Boutique

Vos blogs

Créer un blog


Casque d’âne

ANNUAIRE DES MOTARDS

Fédération Française des Motards en Colère

En ce moment vous discutez de

Voir tous les débats de Motomag


Articles les plus lus

Thèmes les plus populaires

1936/1936
1785/1936
1435/1936
1343/1936
1242/1936
753/1936
707/1936
678/1936
573/1936
567/1936
555/1936
546/1936
497/1936
464/1936
356/1936
339/1936
318/1936
313/1936
305/1936
302/1936
277/1936
274/1936
233/1936
213/1936
motomag.com
Pratique

Conduite moto : comment rouler heureux en duo

Conduite coulée = passager heureux !
Rouler en duo n’est pas aussi anodin qu’il n’y paraît. Cela implique des réactions spécifiques qui s’affinent avec l’expérience, que cela soit pour tenir le guidon ou garder une bonne assiette.

 
 
Conduite moto : comment rouler heureux en duo

Pour assurer le plaisir de son compagnon de balade, le conducteur d’un deux roues à moteur doit adapter sa conduite et bien informer un passager qui n’aurait pas l’habitude des deux-roues.

Tout comme il doit tenir compte de l’allongement des distances de freinage, de la tenue de route modifiée (garde au sol et adhérence réduites, inertie supérieure en virage...) et de l’état de la mécanique (pression des pneus, réglage des suspensions).

Ensuite, la première attention consiste à respecter l’éventuelle appréhension ressentie par l’occupant(e) de la place arrière, comme le confie Marie : « Lors de ma première sortie, j’étais crispée car j’avais peur de faire un faux mouvement qui aurait pu nous déséquilibrer.

Suite de l'article >>>

EN IMAGES

Commentez l'article (23 commentaires)

J’ai trouvé un truc super également : un intercom pilote/passager. Cela permet de mettre un(e) passager(ère) en confiance en faisant un peu de pédagogie et en prévenant quand ça va pencher, ou autre. Ca permet de garder un lien.

A RETENIR...

A consulter aussi :

Tags

Conduite-sécurité - Débuter - Pratique - Sécurité
Tip A Friend  Envoyer par email   Afficher une version imprimable de cet article Imprimer

Mais le pilote a très bien réagi en conduisant tranquillement et calmement, ce qui m’a inspiré confiance en quelques kilomètres ! »
Une conduite apaisée est bien la meilleure façon d’éviter les mouvements inadaptés du (de la) passager(e), qui peuvent déstabiliser dangereusement l’équipage. Le passager qui se relève en virage reste en effet un classique de l’épouvante qui se traduit par un sous-virage aussi soudain que violent... Pour autant, un passager expérimenté peut quand même se faire surprendre par un style de conduite trop heurté, voire agressif.

Chantal fulmine : « Je n’aime pas sortir en groupe car il y a une sorte d’émulation entre les participants qui rend la conduite heurtée et ne permet pas toujours d’anticiper. » En outre, une conduite sportive fatigue davantage les passagers : « J’aime bien rouler rapidement mais cela fait mal aux cervicales et aux bras, je dois demander des arrêts plus fréquents. En fait, je préfère maintenant quand nous roulons plus cool, en prime nous apprécions davantage les paysages ! », s’amuse Valérie.

Second rôle déterminant
Moins actif, le passager est plus rapidement sensible à la fatigue, au froid et aux courbatures. L’instauration d’un « code de convivialité » avant le départ lui permettra de solliciter un arrêt d’un simple signal. La complicité est l’élément fondateur de la conduite efficace en duo, car le passager ne joue en rien le rôle d’un sac de sable !
Il doit pouvoir anticiper chaque freinage pour ne pas heurter l’arrière du casque du conducteur, décrypter la route pour mieux encaisser les cahots, résister aux accélérations, le tout en gardant sa place assez près du pilote pour ne pas souffrir de turbulences et de courants d’air.
Sur certaines machines hypersportives, la forme exiguë des repose-pieds, souvent placés très hauts et près de l’échappement, ne facilite pas les choses !
Sur ce genre d’engin, la position mains en appui sur le réservoir semble être d’ailleurs la seule solution pour résister à l’inconfort plus de cinq minutes...
Au moment de monter en selle, il s’agit aussi de ne pas déséquilibrer le conducteur en s’appuyant sur la moto ou en s’accrochant dans les bagages. Il convient donc de bien lever la jambe ou de prendre appui sur le repose-pied avec précaution.
Rappelons enfin que selon le Code de la route, le passager doit se tenir à califourchon (pas en amazone), sur une machine équipée d’une selle biplace avec dispositif de maintien (sangle ou poignée) et de repose-pied dédiés.
Bien entendu, l’équipement requis est le même que pour le conducteur : casque, gants et chaussures adaptées, blouson et pantalon ajustés (les vêtements ou écharpes qui flottent au vent sont à proscrire).

Jeff Copin - 04/08/2013

Nos derniers articles

Panne à moto : les bons réflexes

Qu’elle se produise sur autoroute, voie rapide ou sur le bord d’une départementale, la panne requiert certaines précautions pour éviter d’autres déconvenues plus graves.

Conduite moto : attention aux enfants qui traversent !

Les réactions des enfants et des personnes âgées les exposent plus aux accidents. Et qu’ils soient piétons ou aux commandes (vélo, cyclo, auto), nous devons en tenir compte dans notre manière de conduire. Explications.

Spécial rentrée : comment emmener son enfant à moto

Une moto peut accueillir un enfant en passager, mais tout dépend de sa taille. Et le conducteur doit aussi prendre certaines précautions avant et pendant le transport. Prudence  !

Camion et moto : bien cohabiter sur la route !

Tant en termes de conception que de conduite, les poids lourds se caractérisent par certaines particularités qu’il est bon de connaître pour éviter les déconvenues. Dans tous les cas, la meilleure solution pour nous est de garder nos distances !

Conduite moto : bien aborder un col de montagne

Rien de tel que la montagne pour incliner sa moto comme jamais. Mais cet environnement spécifique recèle de nombreux pièges. Astuces pour franchir un col sans encombre.

Nous suivre sur
le web