Soutien massif
D’après une étude signée Odoxa réalisée pour France Info et Le Figaro, le mouvement des gilets jaunes recueille un soutien de plus en plus massif puisque 84% des Français trouvent désormais cette mobilisation « justifiée ». Les classes populaires et moyennes et les territoires ruraux sont, sans surprise, parmi ceux qui comprennent le mieux la colère exprimée par ce mouvement. D’après Le Monde, aucun mouvement social n’avait à ce point fait l’unanimité ; le quotidien rappelle alors que la colère contre la réforme de la loi travail n’avait le soutien que de 53% des Français, quand celle des cheminots n’attirait la sympathie que de 40% d’entre nous. Les 84% relevés par Odoxa sont d’autant plus remarquables que ni la prise de parole d’Emmanuel Macron, ni la rencontre avec le ministre de l’Environnement François de Rugy, n’auront suffi à éteindre l’incendie.

Colère sourde...
Si la hausse de taxe sur les carburants, et plus particulièrement sur le diesel, fait figure d’élément déclencheur, une colère sourde grondait depuis longtemps. Derrière les revendications protéiformes des gilets jaunes se trouve un dénominateur commun : le sentiment que les décisions se prennent sans concertation et que la transition écologique est aussi un prétexte à inventer de nouvelles taxes qui grignotent le pouvoir d’achat des citoyens les plus fragiles quand elle ne les assigne pas à résidence. De la même façon, l’abaissement de la vitesse à 80 km/h a été proclamé de manière autocratique sans qu’aucun ministre ne juge pertinent de rencontrer les motards en colère malgré 400 manifestations sur tout le territoire. Il en va de même de la vignette Crit’air et des interdictions de circulation qui frappent les motos antérieures à 2000 à Paris et bientôt au-delà. Cette décision prise en dépit du bon sens trahit une méconnaissance totale du sujet et ne pouvait que générer l’interrogation, voire la colère des usagers concernés priés de rester hors des frontières de la capitale.

et sourde oreille
Cette obstination à ne pas écouter les citoyens et à inventer des mesures qu’ils jugent prises contre eux ne pouvait que conduire à un mouvement social d’ampleur comme celui auquel nous assistons aujourd’hui.
Le bureau national de la FFMC reconnaît d’évidents points de convergence avec les revendications des gilets jaunes. Sans organiser de rassemblement au niveau national, la fédération invite chaque citoyen à choisir de rejoindre ou pas le mouvement selon ses convictions.

Ce qui n’empêche pas certaines antennes départementales d’appeler à soutenir localement les gilets jaunes. Voici la liste de celles dont nous avons eu écho à l’heure où nous écrivons ces lignes. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre antenne pour savoir ce qui est organisé dans votre secteur.

Lire « Gilets jaunes et peaux de citron », le billet de la FFMC sur la colère des gilets jaunes.

Appels à prêter main forte aux gilets jaunes le samedi 1er décembre 2018

FFMC12
Grande marche des gilets jaunes à Rodez. Départ à 10h sur la mail de Bourran.

FFMC34
Les motards jaunes se réunissent à 21h sur le parvis de la mairie de Montpellier.

FFMC76
RDV à 14h au rond-point des vaches.
RDV à 17h30 sur l’aire de covoiturage Sainte Marie des Champs/Ecalles Alix/A150 pour opération gilets jaunes sur Yvetot et Barentin.

FFMC83
Soutien aux gilets jaunes de Puget Ville. Départ à 14h30 sur le parking à côté du dépôt de But.

Publicité

Commentaire (0)