Essai

Essayée en solo dans Moto Magazine d’octobre, la Yamaha MT-09 fait l’objet d’un comparatif dans le numéro de novembre de votre mensuel. Elle fait face aux MV Agusta 800 Brutale, BMW F 800 R, Kawasaki Z 800 et Triumph 675 Street Triple. En attendant de lire les résultats de ce comparo, voici en vidéo l’avis de nos essayeurs bénévoles sur la MT-09. Une moto qui, après 40 ans, fait renouer la marque aux diapasons avec le 3-cylindres.

Un peu d’histoire
La première Yamaha à avoir adopté un trois-cylindres en ligne remonte à 1976, avec la commercialisation de la 750 XS. Son moteur était déjà calé à 120° pour offrir une souplesse similaire à celle des 4-cylindres. Bien construite, on retiendra de cette moto une transmission par arbre et couple conique, des jantes en alliage léger et un garde-boue arrière pouvant se replier pour laisser aisément passer la roue au démontage. Dès 1980, elle passe à 850 cm3 (et 79 ch contre 64 sur la 750). La carrière de ces XS ne sera pas couronnée d’un grand succès, contrairement à celle de la 1100 4-cylindres du même nom, sortie en 1978.

Le nouveau 3-cylindres Yam face à la concurrence
Près de 40 ans plus tard, Yamaha renoue avec le trois-cylindres en ligne, probablement titillé par le succès de cette architecture chez Triumph, la 675 Street Triple d’Hinckley faisant partie des cibles de la MT-09. En ligne de mire aussi, la Kawasaki Z 800 qui, depuis son lancement en 750 cm3, se vend comme des petits pains. Face à ces deux best-sellers et aux plus confidentielles BMW F 800 R et MV Agusta 800 Brutale, la nouvelle Yamaha dispose de certains arguments.

Une moto qui « sait convaincre sans forcer son talent, comme l’a fait la Kawa Z 750 en son temps », écrivait Etienne, chef de la rubrique essais de Moto Mag, lors de sa présentation. Le moteur de la MT-09 est « à l’aise partout sans exceller sur un point précis, ce 3-cylindres ayant dévoilé de nombreux atouts au fil des 300 kilomètres de ce premier essai. Le dernier étant son tarif canon. »