« Au-delà d’une histoire industrielle, Voxan est surtout une aventure humaine, nous explique Philippe. En collaboration avec Malartre, j’ai voulu guider le visiteur au mieux. » Et après 6 mois de travail seulement, le résultat est bluffant.

« Ceci n’est pas un musée »

Le premier panneau donne le ton. « Ceci n’est pas un musée » car Voxan n’est pas mort. L’ambition de cet espace est de transpirer l’« Esprit Voxan ». « Et comme tout esprit, il est immortel », nous indique l’écriteau... Entrons.

On parcourt toute l’histoire de la firme en partant de la grand-mère de Voxan, la MOTOTEM, qui fonctionnait avec un moteur Rotax, jusqu’aux derniers projets qui n’auront jamais vu le jour. Épuré et dans un jeu de lumière où rien n’est laissé au hasard, (re) découvrir Voxan et son histoire se fait dans le plaisir. La première partie offre un éclaté de moteur, un Café Racer presque sorti d’usine ou encore quelques croquis des ex-projets de la marque et plus encore...

Dans la deuxième partie, une vidéo nous conte l’historie du Voxan. Ici, on ne fait pas l’apologie de la marque, on explique. Voxan, une moto qui avait certes de l’avenir, mais on nous explique pourquoi elle s’est éteinte. Un reportage de qualité réalisée par Thierry Caznabe, celui du magazine Vadimof (Vous avez dit Moto Française ?).

L’instant cinéma passé, on retrouve toute la collection de Tchine (les 14 modèles de la marque sont ici représentés) et la campagne publicitaire, plutôt bien vue, qui précédait la sortie du Roadster.

Pour conclure, un panneau ouvre une fenêtre sur l’avenir. On apprend que la marque Voxan a été rachetée par Venturi. L’entreprise monégasque tend vers l’électrique. L’avenir nous dira comment le blason clermontois sera représenté...

« On a cherché à faire comprendre des choses aux fans de la marque et, en même temps, à rendre le plus accessible possible la marque Voxan aux néophytes de la moto » détaille Philippe Pernelle. Un pari réussi. Cet espace deviendra sans doute un passage incontournable pour les motards en vadrouille dans les monts d’Auvergne.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité