Le constructeur des fameux monocylindres longue course revendique le respect d’une certaine tradition qui s’exprime notamment par le maintien du travail manuel sur certains postes.

Admirez le coup de pinceau d’un des employés de la marque, spécialisé dans la peinture de filets sur les réservoirs des Bullet 500 et 350. Il lui faut moins de 4 minutes pour dessiner, à main levée, le double filet présent sur chaque côté du réservoir. Un métier de précision. Voilà qui atteste que le vintage n’a rien d’une posture chez le constructeur indien.

 


Royal Enfield : la peinture des filets de... par Moto-Magazine

Publicité
Publicité