À ne pas manquer quand on se lance au Vietnam à moto
S’il y a bien des coins qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte, voici mes recommandations du sud au nord :

- La route TL652 entre Da Lat et Nha Trang (sud) est un véritable régal à tous les niveaux ! Superbes paysages montagneux avec verdure et petites chutes d’eau sur une route lisse qui se laisse caresser par les pneus…

- Le Hai Van Pass (Đèo Hải Vân). Pour être honnête, c’est un morceau de route très touristique et vous croiserez des tas d’autres deux-roues mais ce n’est pas pour rien, et j’ai franchement adoré ce trajet. Ici, vous allez rider entre la mer et les montagnes. Le mix parfait pour en avoir plein les yeux et se régaler.

- La route QL15 (Hồ Chí Minh Tây) est une véritable merveille pour quiconque est amoureux des montagnes, de la nature et des panoramas époustouflants. Ici, vous allez même arriver à un endroit d’où vous apercevrez la mer au loin en étant niché en plein cœur des montagnes. Tout simplement à couper le souffle !

Attention à prévoir de l’essence en plus car cette route est vraiment sauvage, alors mieux vaut être équipé en essence – en cas d’imprévu –, en eau et en snack si la faim vous gagne car vous ne croiserez pas voire très peu de traces de civilisation !

- La route QL32 entre Ba Khe et Huổi Ke avec la partie QL4D jusqu’à Sa Pa. J’ai ridé ce morceau sous un ciel nuageux, brumeux et sous une pluie diluvienne alors c’était particulièrement éprouvant. Mais le truc incroyable avec la pluie, c’est que les chutes d’eau à flanc de montagne étaient tellement puissantes qu’elles débordaient sur la route.

C’était assez dangereux car il y avait des glissement de terrains et j’ai souvent dû m’arrêter pour laisser place à une circulation alternée improvisée mais c’était aussi tellement beau ! Par temps clair, j’imagine que la vue est spectaculaire en roulant à quelques milliers de mètres d’altitude au cœur des montagnes et rizières de la région.

- La DT163 est une piste qui longe le Fleuve Rouge pour rejoindre Yên Bái. Elle est essentiellement constituée de terre et de boue selon la météo (NB : la route CT05 en parallèle est interdite aux deux-roues). Difficilement praticable toutefois faisable, elle requiert de l’énergie et de la patience mais c’est un trajet propice aux crises de rire si vous aimez l’aventure. Autrement, vous aurez droit aux crises de nerfs…

- La QL37 entre Yên Bái et la QL32 est absolument ma-gni-fi-que ! Lorsque j’y suis passée (juillet 2015), je reconnais qu’il y avait beaucoup de travaux qui rendaient la circulation difficile (cailloux, poussières, engins agricoles multiples) mais les paysages étaient superbes (montagnes, verdures, rizières, plantations de thé et de café). Un vrai régal !

- Autour du lac Thác Bà (à Yên Bái), suivez la QL37 puis tournez à gauche en direction du lac avant d’arriver sur la QL70. Vous entrerez sur une petite route sans nom qui vous mènera sur de la piste sauvage avec des paysages magnifiques donnant sur le lac et les forêts environnantes. Idéalement, faites cette balade tranquillement, avec le moins de poids possible et à condition d’avoir une moto qui supporte les chemins de terres, caillouteux, parfois boueux, avec montées et descentes assez casse-gueule. Pneus cross de rigueur !

Conseils salvateurs
Concernant la conduite de moto au Vietnam et n’étant pas une véritable motarde, le seul conseil que je puisse donner est de suivre le mouvement. Sur le papier, le code de la route est similaire au notre mais sur le terrain, c’est la loi du plus fort qui s’applique et à moto, vous n’êtes pas le plus fort. Il faut avoir les yeux partout et faire attention à tous les véhicules, aux piétons, aux animaux, aux défauts des routes, aux changements climatiques parfois radicaux, bref, c’est sportif mais quelle aventure !

La première partie du récit de Cynthia est à découvrir par ici

Cynthia a créé le guide numérique Notmad

Cynthia Castelletti, 29 ans, a voyagé à moto au Vietnam, en solo, deux fois.
- La première fois : 1 mois en juillet 2015, d’Ho Chi Minh Ville à Sa Pa puis Hanoi soit environ 3 400 km, elle n’avait jamais conduit de moto auparavant mais s’est quand même lancée car c’était son rêve !
- La seconde fois : 2 mois entre novembre 2016 et janvier 2017, essentiellement dans le nord du Vietnam sur environ 3 200 km. Elle a voulu refaire ce voyage pour en profiter plus longuement, découvrir d’autres endroits du pays et aussi apporter plus de détails à son guide de voyage à moto au Vietnam qui s’appelle NotMad : notmad.fr.

Il s’agit d’un guide numérique (format pdf) qui permet de se documenter sur le voyage à moto dans ce pays. Il est disponible au prix de 14,90 €.

Pour suivre les aventures de Cynthia, ça se passe sur son blog : www.zetravelerz.com

Publicité
Publicité