La privatisation des voitures-radar est un scandale d’État, eu égard :
- aux marchés juteux et opaques en cours de négociation,
- aux conditions de contrôle contestables - comme en témoigne une avocate spécialisée dans le droit routier -,
- à la pression permanente et insupportable que vont exercer ces radars-pièges sur tous les conducteurs.

La conduite de ces véhicules par du personnel externalisé vient s’ajouter aux étapes du contrôle-sanction automatisé déjà abandonnées par les pouvoirs publics. L’État délaisse progressivement une mission régalienne, celle du contrôle des citoyens, au profit d’entreprises privées.

Après le jackpot des autoroutes concédées, la mission de service public qu’est la sécurité routière est en passe d’être cédée. C’en est trop !

Les candidats à l’élection présidentielle se prononcent
Moto Magazine a interrogé les candidats à l’élection présidentielle pour savoir s’ils poursuivront cette politique, ce désengagement de l’État en matière de sécurité routière. Marcheront-ils tous au radar ? Que ce soit pour leur rentabilité accrue ou pour les décrier uniquement à des fins démagogiques…

En plus de l’enquête dans Moto Magazine n°336 d’avril 2017, nous dévoilons leurs réponses le 29 mars sur Motomag.com.
Vous pourrez lire, en cliquant sur les liens ci-dessous, les réactions tranchées de ces femmes et hommes politiques qui se présentent à l’élection. Certains protestent, s’engagent, d’autres se contentent d’une position pragmatique.
Et tous émettent des propositions en matière de sécurité routière, que nous vous proposons de découvrir maintenant.

Comment nous avons procédé ?
Nous avons fait parvenir, par mail, deux questions aux équipes de campagne des candidats :
- Que pensez-vous du projet du gouvernement de confier à des sociétés privées la conduite des voitures-radar, ces véhicules banalisés qui permettent de détecter les excès de vitesse dans le flot de circulation ?
- Quelle est votre position sur le système de contrôle automatisé des infractions routières et la politique de la sécurité routière en général ?

Nous avons relancé chaque équipe par mail et téléphone. Elles reçoivent beaucoup de demandes d’interviews : pas moins de 7 500 selon le service de presse de Jacques Cheminade !
Pour chaque candidat, nous publions les réponses reçues par mail (aucun entretien ne nous a été accordé).
Nous avons reçu 8 réponses ; manquent celles de François Fillon, Jean Lassalle et François Asselineau ; nous les publierons dès que nous les recevrons.

Les réponses des candidats

- Les réponses de Nathalie Arthaud, Lutte ouvrière
- Les réponses de François Asselineau, Union populaire républicaine
- Les réponses de Jacques Cheminade
- Les réponses de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France
- Les réponses de François Fillon, Les Républicains
- Les réponses de Benoît Hamon, Parti socialiste
- Les réponses de Jean Lassalle
- Les réponses de Marine Le Pen, Front national
- Les réponses d’Emmanuel Macron, En marche !
- Les réponses de Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise
- Les réponses de Philippe Poutou, Nouveau parti anticapitaliste

- L’analyse de Moto Magazine (1/2)
- L’analyse de Moto Magazine (2/2)
- L’analyse de la FFMC

Réagissez !

Donnez votre opinion en commentaire lié à cet article.
Attention, tout commentaire assimilé à du prosélytisme en faveur d’un parti politique sera supprimé.

Enquête Moto Magazine : voitures-radar privatisées, les dessous d’un scandale d’État

Découvrez l’enquête exclusive menée par Moto Magazine sur la privatisation des voitures-radar, dans le numéro d’avril 2017 qui arrivera chez votre marchand de journaux le jeudi 30 mars.
- Cliquez ici pour acheter en ligne Moto Magazine n°336 d’avril 2016

- Chaque mois, Moto Magazine traite des sujets de société liés à la pratique du 2-roues ; pour les lire, abonnez-vous.

Publicité
Publicité