Que pensez-vous du projet du gouvernement de confier à des sociétés privées la conduite des voitures-radar, ces véhicules banalisés qui permettent de détecter les excès de vitesse dans le flot de la circulation ?
Je suis tout à fait contre ce projet. La responsabilité de la sécurité publique revient à l’État. Je partage le sentiment d’un certain nombre d’usagers de la route qu’il n’existe aujourd’hui qu’une approche punitive. On rate le coche avec cette vision réductrice !

Tout d’abord, il faut un investissement conséquent dans les transports en commun et le réseau routier. Ensuite, ce qui est inacceptable, c’est un nombre trop élevé de jeunes qui meurent sur nos routes. Ils sont souvent victimes d’une culture de l’insouciance et de comportements suicidaires. Ce n’est pas en mettant des radars partout que l’on va régler cela. Il vaut mieux faire souffler dans le ballon !

Quelle est votre position sur le système du contrôle automatisé des infractions routières et la politique de la Sécurité routière, en général ?
La tendance générale, c’est de réduire tout à la vitesse, mais c’est trop simpliste ! On peut mourir à 60 km/h. Faire du contrôle automatisé une machine à cash au service d’un État surendetté par des banques cupides est une logique dont on doit sortir.

Je crois à la responsabilisation des usagers. Il faut davantage de campagnes de prévention et peut-être revoir la formation des conducteurs dans les auto-écoles, afin de mieux appréhender le risque routier et le piège des univers virtuels dont nous imprègnent les écrans.

Les réponses des candidats

- Les réponses de Nathalie Arthaud, Lutte ouvrière
- Les réponses de François Asselineau, Union populaire républicaine
- Les réponses de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France
- Les réponses de François Fillon, Les Républicains
- Les réponses de Benoît Hamon, Parti socialiste
- Les réponses de Jean Lassalle
- Les réponses de Marine Le Pen, Front national
- Les réponses d’Emmanuel Macron, En marche !
- Les réponses de Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise
- Les réponses de Philippe Poutou, Nouveau parti anticapitaliste

- L’analyse de Moto Magazine (1/2)
- L’analyse de Moto Magazine (2/2)
- L’analyse de la FFMC

Réagissez !

Donnez votre opinion en commentaire lié à cet article.
Attention, tout commentaire assimilé à du prosélytisme en faveur d’un parti politique sera supprimé.

Enquête Moto Magazine : voitures-radar privatisées, les dessous d’un scandale d’État

Découvrez l’enquête exclusive menée par Moto Magazine sur la privatisation des voitures-radar, dans le numéro d’avril 2017 qui arrivera chez votre marchand de journaux le jeudi 30 mars.
- Cliquez ici pour acheter en ligne Moto Magazine n°336 d’avril 2016
JPEG
- Chaque mois, Moto Magazine traite des sujets de société liés à la pratique du 2-roues ; pour les lire, abonnez-vous.

Publicité
Publicité