Essai

En vidéo

La noble firme américaine a annoncé un changement de cap cet été avec une diversification (trails, motos électriques, etc.) au sein de sa gamme, et c’est donc la FXDR 114 qui ouvre le bal. Une machine qui prend pour base le châssis de la gamme Softail 2017 dans lequel s’est glissé le twin le plus puissant de la gamme, le Milwaukee- Eight 114 ci, soit 1868 cm3. Seules les motos de l’exclusive gamme CVO ont encore plus gros, le 117 ci. Et au premier coup d’œil, on ne peut que s’exclamer : « Quel engin ! » C’est vrai, la FXDR tranche assez nettement avec le style très posé de la marque, fait de chromes, de gimmicks vintage et autres rappels historiques (carénage nez de cochon, feu Tombstone, etc.). Et si l’on taxe souvent HD d’immobilisme, aussi bien technique que stylistique, là, pour le coup, on est bien obligé de s’incliner devant une telle audace... C’est sûr, les plus irréductibles de la marque vont grincer des dents. La FXDR est fait de beaucoup de plastique (garde- boue, coque arrière, support de plaque, tête de fourche, carénage de radiateur, admission Ram Air, etc.), mais cette débauche de dérivé de pétrole est assumée par la maison de Milwaukee, invoquant le gain de poids au bénéfice de la performance. Autres pièces allégées, bras oscillant ici en aluminium, tout comme les roues, les demi-guidons, les flasques de disques de frein et surtout la toute nouvelle boucle arrière qui supporte la coque monoplace. La FXDR est homologuée seulement en solo...

Vocalises et patinages
Bon, passée la découverte, il est temps d’enfourcher ce bel engin, et de reconnaître que la position reste très « custom ». Pieds en avant, bras tendus, dos arc-bouté, les plus petits vont souffrir de cette position qui demande à avoir des membres bien dimensionnés. Pour ma part, l’ergonomie sied à mon 1,90 m, avec les mains à l’aplomb des pieds. À la mise en route, le Milwaukee-Eight fait entendre ses vocalises, bien mises en valeur par l’échappement 2-en-1 au style moderne. Le « ba- dabam-badabam » du calage unique du twin reste toujours une valeur sûre !

Pas urbaine
En ville, la FXDR demande de l’anticipation, ce n’est pas un scooter, tant s’en faut. La moto est longue, lourde, et se faufiler entre les voitures n’est pas un exercice intuitif. Heureusement, la boîte de vitesses est étonnamment douce, et la moto reste stable au pas. Quant au moteur, il est disponible de suite, la moindre rotation du caoutchouc de droite engendrant même un sérieux patinage du gros gommard de 240 mm. Eh oui, la FXDR ne dispose pas d’un antipatinage et, sur routes glissantes, prudence donc... le couple de diesel marin du 1 868 cm3 demandera beaucoup de circonspection les jours humides et froids. Confiants dans leur nouveau modèle – que les Américains qualifient de sportif –, on nous a emmenés sur des petites routes, genre montées de col (voir notre vidéo). Et pour tout dire, ce n’est pas franchement le terrain de prédilection de cet engin... La FXDR reste une Harley- Davidson, avec ses avantages, comme son gros moteur bourré d’énergie, mais aussi une partie-cycle aux chiffres intimidants : 303 kg, 1 738 mm d’empattement, 34° d’angle de colonne, 240 mm de gomme arrière, on est assez loin des mensurations d’engins de sport, vous en conviendrez... Alors on adopte un pilotage coulé, on arrondit les virages, on prend garde à ne pas faire frotter les repose-pieds, on rentre en courbe sans trop de freins et on ouvre les gaz avec douceur, pour éviter que « l’arrière ne pousse l’avant ».

L’atout maître
C’est avec ce mode de fonctionnement que la FXDR dévoile certains atouts, dont le plus sympa reste son moteur ! Celui-là, il vous en donne pour votre mise. Couple, puissance, disponibilité et réponse instantanée aux gaz, difficile de lui trouver des défauts. Depuis l’arrivée des culasses à 4 soupapes, le twin culbuté s’est vu pousser des ailes, et, en plus, il est secondé par une boîte de vitesses de plus en plus douce et rapide, au point même de pouvoir monter les rapports à la volée, sans débrayer – si, si, je vous jure ! Il faut aussi noter qu’une fois posée sur l’angle, la FXDR fait montre d’une rigueur bienvenue et que son freinage s’est révélé assez puissant, mais avec un ABS parfois fantaisiste... Il se déclenche facilement et semble parfois « perdu », ce qui a pour effet de rallonger les distances de freinage. Finalement, il ne faut pas se tromper sur la marchandise : la FXDR 114, d’ailleurs d’une très belle qualité de construction, reste une Harley-Davidson, avec ses forces et ses faiblesses... Qualifier l’engin de sportif serait exagéré, mais force est de reconnaître que son gros moteur sonne aussi fort qu’il pousse !

Le verdict
Comme souvent, une muscle bike ou « power cruiser » reste un engin exclusif sur lequel les notions de polyvalence et de praticité sont aux abonnés absents. Position caricaturale, usage restreint, prix « hors cadre », la Harley-Davidson FXDR 114 transpire la radicalité en tout point, et cette exclusivité engendre des bikers « pour » et des bikers « contre ». Je conclurai par cette phrase, lancée par un confrère : « Pfff... Elle ne sert à rien cette bécane et elle est pleine de défauts, mais bon dieu, qu’est-ce que j’ai pris mon pied à la rouler ! » C’est peut-être ça la magie Harley-Davidson...

Publicité
Fiche technique

Harley Davidson FXDR 114
(Données constructeur)
Moteur
- bicylindre en V à 45°, refroidissement air/huile, 4T, culbuté, 4 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 1868 cm3 (102 x 114 mm)
- Puissance maxi : 91 ch à 5 500 tr/min
- Couple maxi : 16,5 m.kg à 3 500 tr/min
- Alim./dépollution : injection/Euro 4
- Boîte de vitesses : 6 rapports
- Transmission finale : par courroie (32 x 66 mm)
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 300 mm (4 opp.)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 292 mm (2 juxt.)
- Pneus Av-Ar : 120/70-ZR19 - 240/40R-18
- Réservoir (réserve) : 16,7 litres (nc)
- Poids à sec : 304 kg (303 kg en ordre de marche)
- Hauteur de selle : 723 mm
Pratique
- Coloris : blanc mat/noir mat/noir brillant/marron
- Garantie : 2 ans pièces et M.O., assistance
- Prix : 24 790 € (prix de base), 25 090 € (option couleur)