D’autres refuseront, par exemple, d’assurer une supersport avant 25 ans. D’autres, encore, ne proposeront que la garantie minimum, c’est-à-dire une RC au prix fort.
- L’Assurance mutuelle des motards est à ce jour la seule compagnie à avoir sélectionné une liste de motos pour les jeunes conducteurs, les motos Label jeune, pour lesquelles un tarif plus avantageux a été conçu.

L’expérience de la voiture est-elle prise en compte ?
- S’il a plus de 21 ans, un jeune conducteur peut s’acheter, théoriquement, n’importe quelle bécane. Malgré cela, certaines compagnies peuvent ne pas tenir compte de son expérience voiture et refuser aussi de couvrir un engin trop puissant s’il n’a aucune ancienneté à moto.
- L’AMDM, par exemple, n’assurera pas une 600 CBR Honda si son conducteur est un novice. Par contre, elle tiendra compte, comme d’autres assureurs, de son expérience voiture pour calculer la prime d’une catégorie de moto en adéquation avec son parcours de motard qu’elle qualifie alors de « novice relatif ».
- Dans ce domaine, chaque société a une politique différente : axée sur la prévention des risques pour certaines, strictement commerciale pour d’autres.

Un novice peut-il être assuré sur le contrat d’un parent ?
- Oui, dès lors que l’assureur accepte (certaines compagnies limitent le prêt au conjoint sans désignation de deuxième conducteur).
- Mais le novice doit absolument être désigné au contrat comme conducteur habituel. Selon la société, il peut bénéficier d’un tarif préférentiel grâce au contrat de papa, voire du frère ou de la sœur, et son expérience sera prise en compte le jour où il choisira d’aller s’assurer ailleurs. Par contre, conduire sans être désigné au contrat est un mauvais calcul.
- En cas de sinistre, l’économie de départ pourra être « mangée » par la franchise appliquée au contrat ; par ailleurs, ce conducteur non désigné reste officiellement un novice, et n’acquiert donc aucun bonus.

Quid pour une 125 conduite grâce au permis B ?
- Depuis 1996, il est (re)devenu possible de conduire une moto 125 avec un permis voiture. L’assurer ne présente aucun problème dès lors que le conducteur a au moins deux ans d’ancienneté.
- Le « client » 125 est déjà un client voiture, et aujourd’hui, tous les assureurs auto proposent leur formule pour ces motos de 15 ch maximum. La compagnie qui assure déjà la voiture n’est pas obligatoirement celle qui proposera le meilleur tarif pour la moto.
- On peut donc faire jouer la concurrence. Mais il ne faut pas oublier les risques inhérents à la moto : un tarif aguicheur ne suffit pas. Attention aux garanties proposées, notamment les corporelles conducteur.

La course aux tarifs aguicheurs se fait souvent au détriment de la qualité de la couverture… méfiance !

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité