Pas de déception chez les organisateurs de la FFMC vis-à-vis de cette honnête mobilisation, compte tenu du contexte local, saisonnier, de la météo, du bison futé, etc. Et finalement, cela a facilité la mise en place d’un scénario qui n’était pas sans risques pour les acteurs.

Ledit scénario avait été préparé avec soin et les lieux reconnus en détail. L’action consistait à interrompre totalement la circulation sur la voie en amont du radar, dévier cette circulation sur le bas-côté et ralentir les flots denses des véhicules dans les deux sens.
Par ailleurs, l’opération était encadrée par un dispositif de gendarmerie en conséquence : cinq motards, deux voitures, dont une banalisée pour tenir informé les autorités du bon déroulement de cette manifestation.

Après le briefing de départ, le cortège s’élançait à 14h00, une boucle était effectuée vers le rond-point de La Fare, alors que les « peintres » se mettaient en place sur le côté au premier passage. Puis le cortège revenait, ralentissait la circulation et s’arrêtait sur la voie en ménageant un espace suffisant destiné à permettre les travaux de traçage.

À chaque extrémité du groupe de manifestants, les gendarmes et le service d’ordre de la FFMC 13 se mettaient en place et la circulation de la voie interrompue était déviée par le bas-côté, parfaitement carrossable. Enfin, sur les deux voies la vitesse était fortement ralentie. De chaque côté, les motards de la FFMC distribuaient des tracts (environ 500 en une heure) aux automobilistes patients et souriants, voire supporters de l’intervention.

À noter la technique quasi professionnelle des intervenants qui, après avoir repéré au sol les dimensions du motif à exécuter, en délimitaient les contours au ruban adhésif.
Ainsi le marquage définitif était réalisé aisément et avec un résultat très appréciable.

Après un certain temps pour permettre à l’œuvre de sécher, vers 15h30, les motards se retiraient et la chaussée était restituée aux usagers. Un premier bilan à chaud était réalisé sur place puis se poursuivait au siège de la FFMC 13 autour d’une boisson rafraîchissante.

José Aznar pour Moto Magazine

Publicité
Publicité