Pour protester contre le retrait des panneaux indiquant les radars automatiques fixes et la pose de nouveaux appareils non signalés, la FFMC 89 (Yonne) organise, demain samedi 18 août, une opération « marquage de radars ». Le rendez-vous est donné, à tous ceux qui voudraient participer, à 14h00, au parking de la Noue, à Auxerre. Cinq appareils sont en ligne de mire, situés sur la N77 entre Auxerre et Troyes.

Un type d’opération qui a déjà été mené par d’autres antennes de la FFMC (Jura, Vaucluse, Indre-et-Loire, …) qui vise à dénoncer le retrait des panneaux indiquant les machines à verbaliser. Une idée qui émane du CISR du 11 mai 2011, dont les mesures (gilet jaune, grandes plaques, interdiction des avertisseurs de radars, etc.) ont fait descendre des dizaines de milliers de motards en colère dans les rues. Dans la même logique, tout nouveau radar n’est plus précédé d’un panneau qui l’annonce.

Une ineptie pour la FFMC et de nombreux usagers de la route, à deux, trois, quatre roues et plus, qui voient là une manière de faire fructifier le système de sanction automatique. Et de continuer à le légitimer, alors qu’il a de toute évidence montré ses limites depuis longtemps : le lien avec l’amélioration de la sécurité routière apparaît de plus en plus ténu.

Certes, les mesures du fameux CISR datent du précédent gouvernement mais, plus de 100 jours après l’élection de François Hollande, le changement de cap timidement annoncé en matière de politique de sécurité routière n’est pas encore très perceptible. Alors restons mobilisés et, demain samedi, soyez nombreux à venir soutenir l’action de la FFMC 89 !

(Photo d’illustration, prise lors de la manif du 24/03/2012 dans la Loire)

Publicité
Publicité