Article

Enfin ! Royal Enfield daigne dévoiler son nouveau trail, l’Himalayan. Il aura fallu en subir des rumeurs en ligne, teasings et autres photos volées avant que le géant indien ne présente officiellement cette moto, en dévoilant notamment une fiche technique !

Bel outil
Mais parlons de son allure, d’abord. Au premier coup d’œil, le ton est donné : l’Himlayan sera un outil pour voyager et non une machine sexy pour aller trinquer en terrasse. Si l’on peut lui accorder le charme de la simplicité (et l’âme rétro qui va avec), l’Himalayan fait dans le pratique avec un phare rond, une petite bulle, un garde-boue avant mais aussi un sabot qui recouvre tout le bas-moteur.

On apprécie la selle biplace, les jantes à rayons ou encore les petits soufflets de la fourche. N’oublions pas le monocylindre bien mis en valeur : IN-DÉ-MO-DABLE.

Monocylindre
Ce trail est équipé d’un petit monocylindre de 411 cm3 longue course (78 x 86 mm) capable de développer 24,5 ch à 6.500 tr/min pour un couple de 3,6 m.kg atteint à 4.000 tr/min… Suffisant pour emmener son pilote, de quoi bivouaquer et les quelques 182 kg (tous pleins faits) de la machine annoncés par le constructeur.

Pour coller à sa vocation off-road, la petite indienne reçoit des suspensions à long débattement de 200 mm pour la fourche et 180 mm pour l’amortisseur. Ils permettront aux jantes à rayons (de 21 pouces à l’avant et de 17 à l’arrière) de franchir nombre d’obstacles.

Le freinage est réduit à son essentiel, avec un simple disque avant de 300 mm doté d’un étrier à 2 pistons et un disque de 240 mm à l’arrière.

Le réservoir de 15 litres, si l’on considère la consommation réduite des monos indiens, devrait s’avérer suffisant pour de grandes randonnées.

Dispo encore floue
Concernant la disponibilité de cette nouvelle machine… tout est encore un peu flou. L’importation en Europe reste pour l’instant compliquée compte-tenu de la norme antipollution à respecter (Euro 4). En Inde, les usines n’auraient sorti qu’une cinquantaine de motos à l’heure actuelle, destinées à être présentées à la presse. C’est encore timide…

Concept séduisant
Mais cette nouvelle Royal Enfield, simple et rationnelle, pourrait bien trouver son public, composé d’aventuriers désireux de quitter les chemins bitumés sans risques, si elle arrive un jour dans l’Hexagone… et à la condition d’afficher un tarif raisonnable.

Rien n’est impossible ! On ne désespère pas de voir ce bel outil parcourir nos routes et sentiers… En attendant de (bonnes) nouvelles, Royal Enfield nous permet de voir la belle en action grâce à cette vidéo promotionnelle. C’est cadeau !

La vidéo promo de la Royal Enfield Himalayan

Dans la Boutique motomag.com

- Commandez le dernier numéro de Moto Crampons qui teste des trails, enduros, cross, trial…
- Guide de conduite : « Plus de 100 conseils pour rouler en moto et scooter »

Fiche technique

Royal Enfield Himalayan (données constructeur)
Moteur
Monocylindre refroidi par air, 4T, 1 ACT, 2 soupapes par cylindre
Cylindrée (al. x cse)  : 411 cm3 (78 x 86 mm)
Puissance maxi : 24,5 ch à 6.500 tr/min
Couple maxi : 3,6 m.kg à 4.000 tr/min
Transmission
Boîte de vitesses 5 rapports
Transmission finale par chaîne
Partie-cycle
Frein av. (étrier x pist.) : 1 disque, Ø 300 mm (2 juxt.)
Frein ar. (étrier x pist.) : 1 disque, Ø 240 mm (simple piston)
Réservoir (réserve) : 15 litres (n.c)
Poids annoncé : 182 kg à sec
Hauteur de selle : 800 mm
Pratique
Coloris : blanc, noir
Garantie : 2 ans pièce et m.o., assistance
Prix : n.c.

Publicité