En images

Espoirs des sables : Rudy Vergriette Espoirs des sables : Adrien Van Beveren Espoirs de sables : Milko le cousin de Timoteï

Mais pour l’instant c’est à la demande de Yamaha France, qu’il dispute son premier Touquet. Avec un résultat étonnant aussi, puisqu’il termine à la 7e place !
- Visiblement Milko est un homme de « Tout Terrain » car selon ses propres dires « Je m’adapte très vite et j’ai un très bon feeling sur n’importe quelle surface »

Cette politique de jeunes « plants » dans une pépinière, est une stratégie à long terme que la marque aux 3 diapasons pratique assidûment et ce depuis...1989 !
- Comme le confirme José Leloir, responsable de la compétition chez YMF « Nous nous déplaçons sur chaque course et nous observons tout ce qui se passe ».

Ensuite « nous nous appuyons aussi sur notre réseau de concessionnaires, qui nous fait remonter quelques infos » mais l’essentiel se fait « sur place ». Enfin cette politique se fait uniquement sous forme de « recrutement local, nous ne cherchons en aucun cas a débaucher des pilotes d’autres marques. Nous préférons travailler avec des jeunes sur le long terme » détaille José.

Les heureux élus prennent alors le nom de « pilotes support », c’est à dire qu’ils bénéficient de « conditions avantageuses » pour l’octroi de leur machine avec « un budget de pièces ». Mais de salaire point.

Bien entendu en fonction des résultats, des primes sont octroyés « en fonction du classement, de l’évolution des résultats de la saison. Il est bien évident qu’un Pierrick Paget qui fait régulièrement podium a un statut de « semi-officiel » conclut José sans vouloir donner davantage de précisions. Mais ce qui est certain c’est qu’il n’y a qu’un seul pilote officiel par marque, c’est à dire payé pour rouler.

On connaitra sans doute dans peu de temps le nom du successeur d’Arnaud Demeester. Ce sera en tout cas avant la première course du championnat des sables 2008/2009 !

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité