La Fédération Française de Motocyclisme (FFM) a dénoncé une des mesures préconisées par Europe Écologie Les Verts (EELV), dans son programme baptisé « Vivre mieux, vers la société écologique », en vue des élections présidentielle et législatives de 2012. En cause, une mention polémique sur les sports mécaniques...

Subventions en question. Dans le chapitre « Du sport business au sport pour tous », les écologistes d’EELV prônent « l’aide à l’écoconception des grands événements et l’arrêt du subventionnement public aux compétitions mécaniques les plus polluantes comme la F1 ».

Réponse de Jacques Bolle. Le président de la FFM, Jacques Bolle, y a lu aussi l’arrêt des subventions aux compétitions motocyclistes. Il a répondu à EELV dans France Moto Magazine de janvier 2012 :

Incohérences. « Ce parti politique persiste dans ses incohérences en proposant l’arrêt de tout subventionnement des compétitions de sports mécaniques polluantes. Pourtant, et les Verts le savent très bien, l’empreinte carbone d’une manifestation de sport mécanique est essentiellement générée par le déplacement des spectateurs. »

Le sport comme la culture et la politique. « Jusqu’à preuve du contraire, le déplacement d’un spectateur est aussi polluant quand il vient assister à une compétition sportive, culturelle, ou à... un meeting politique. D’où ma suggestion, si Madame Joly veut réellement réduire l’empreinte carbone de notre pays, il suffit d’annuler tous les meetings d’Europe Écologie ».

On espère pour la santé financière du sport moto qu’il y a plus de spectateurs à un grand prix qu’à un meeting des Verts.

Publicité
Publicité