Parcours mixte terre bitume
Organisée par la FIM et la FFM, cette manifestation qui se dispute - rappelons-le sur un parcours mixte terre-bitume - accueillait donc le Supermoto des Nations mais aussi les finales du championnat de France S2 et S3. Une partie terre inédite spécialement concoctée pour l’occasion et propice aux longs appuis sur l’angle et aux sauts dont ont pu se régaler les spectateurs venus en masse, le grand beau temps de retour sur l’Ile-de-France n’y étant pas étranger.

Venus de toute l’Europe
Dans les paddocks à l’ambiance sympathique (les motards peuvent y déambuler librement), on pouvait découvrir des équipes européennes venant jusque de Suède et d’Estonie, et même une équipe brésilienne. Une belle atmosphère qui se conjugue quand même avec le sérieux de la compétition : ça règle, ça bichonne les monocylindres TM, KTM, Husqvarna et bien sûr des quatre marques japonaises. En pré-grille les pneumatiques sont recouverts de couvertures chauffantes alimentées par des groupes électrogènes.

3 manches de 12 tours pour s’imposer
Lors de la première, ce sont Laurent Fath et Thomas Chareyre qui s’alignent sur la grille de départ. Ce dernier s’est imposé devant Markus Class et son compatriote. Lors de la seconde manche, Sylvain Bidart et Laurent Fath s’emparent respectivement de la seconde et la troisième place derrière l’Allemand Markus Class, hors de portée.
Dans l’ultime épreuve, c’est Sylvain Bidart qui s’élance en tête sur sa Honda suivi de l’Allemand Markus Volz (HVA) et de l’Autrichien Robert Gattinger (KTM). Au cinquième tour, l’Italien Edgardo Borella, en tête, se fait passer par Bidart et Thomas Chareyre remonté de la 17e position. Le duo de choc tricolore a célébré, à grand renfort de fumigènes, la victoire de l’équipe avant de monter sur le podium avec Laurent Fath, aux cotés des équipes allemande et italienne.

Victoire fançaise
Ainsi l’équipe Junior et l’équipe de France, coachées toutes deux par Sébastien Bonnal, montent sur la première marche du podium au terme de cette 12e édition du Supermoto des Nations. Une belle réussite pour ce sport et une belle manière aussi de faire connaître le circuit Carole ouvert à tous ceux qui veulent s’essayer gratuitement à la piste une trentaine de week-end par an.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité