Espace abonné

NOUS SUIVRE SUR LE WEB

flux RSS Motomag Nous suivre sur Facebook Twitter avec Motomag Google+ avec Motomag Chaîne YouTube Motomag

Abonnement et réabonnement à Moto Magazine et ses Hors-Séries

RECEVEZ LA NEWSLETTER

Etapes et hébergements Moto Magazine

 Petites annonces 

Questionnaire occasion

Promo Boutique

Vos blogs

Créer un blog


Casque d’âne

ANNUAIRE DES MOTARDS

Fédération Française des Motards en Colère

En ce moment vous discutez de

Voir tous les débats de Motomag


Articles les plus lus

Thèmes les plus populaires

1936/1936
1785/1936
1435/1936
1343/1936
1242/1936
753/1936
707/1936
678/1936
573/1936
567/1936
555/1936
546/1936
497/1936
464/1936
356/1936
339/1936
318/1936
313/1936
305/1936
302/1936
277/1936
274/1936
233/1936
213/1936
motomag.com
Essais

Suzuki GSR 750
 Essai   

 

2011

Catégorie

Roadster

Cylindrée

401 à 750
Suzuki GSR 750

Six ans après la fracassante apparition de la Kawasaki Z 750, Suzuki réagit enfin avec un roadster «  mid-size  » de 750 cm3, très attendu car très critiqué lors de sa présentation à Cologne. Mais un test dans des conditions idéales nous a permis de valider le (bon) comportement de l’engin, certains choix retenus dans son élaboration nous laissant toutefois sur notre faim.

Suite de l'article >>>

Pour Contre
+ Prise en main immédiate - Esthétique sans âme
+ Comportement routier - Aspects pratiques oubliés
+ Caractère moteur - Freinage timide

Retrouvez l’essai de la GSR 750 dans Moto Mag de mai 2011 (n°277) en kiosque jusqu’au 27 ou à commander en ligne

EN IMAGES

Commentez l'article (10 commentaires)

Bah oui mais sur lesmotos aujourd’hui seule l’esthetique compte avec la Vmax pour en avoir une plus grosse que les potes. L’état d’esprit ambiant. Gueulez tous sur bling bling, mais la presse en tête vous êtes tous sur la mm longueur d’onde..... Désolant mais pas étonnant ! Les remarques genre mon bras (...)

Dernière petite annonce Suzuki

Voir LA COTE

VOTRE DEVIS D'ASSURANCE EN LIGNELe tarif de l'Assurance Mutuelle des Motards

consultez aussi :

FICHE TECHNIQUE

(données constructeur)
- Moteur
Type : 4-cyl. en ligne à ref. liquide, 4T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre ; Cylindrée (al. x cse) : 749 cm3 (72 x 46 mm) ;
Puissance maxi : 106 ch à 10.000 tr/min ;
Couple maxi : 9,1 m.kg à 9.000 tr/min ;
Alim/dépollution : injection/Euro 3
- Transmission
Boîte de vitesses : 6 rapports ;
Transmission finale : par chaîne (17 x 42)
- Partie-cycle
Frein Av (étrier x pist.) : 2 disques Ø 310 mm (2 juxt.) ;
Frein Ar (étrier x pist.) : 1 disque Ø 240 mm (1)
Réservoir (réserve) : 17,5 litres (3) ;
Poids en ordre de marche : 210 kg
- Pratique
Coloris : noir, rouge, blanc
Garantie : 2 ans pièces et M.O., assistance
Tarif : 7799 €

Tags

Suzuki
Tip A Friend  Envoyer par email   Afficher une version imprimable de cet article Imprimer  

La GSR 750 a la difficile mission de remplacer l’actuelle 600 en mettant en avant certaines solutions techniques « bas de gamme » : cadre et bras oscillant tubulaire en acier, frein avant à étriers double pistons, autant d’éléments «  bon marché  » qui n’avaient pas leur place sur la «  petite  ». Suzuki évoque la rationalité pour justifier ce choix, mais les explications ne sont pas des plus convaincantes (voir MM n°227, mai 2011).

On apprécie en revanche le choix du moteur : la marque reprend en effet le bloc 4-cylindres qui équipait les GSX-R 750 en 2005. Cette motorisation développe 106 ch à l’origine. Avec des arbres à cames modifiés au niveau des levées de soupapes et la réduction du diamètre des pipes d’admission, le gros du travail s’est axé sur l’augmentation du remplissage des cylindres à bas et moyen régimes. Enfin, côté style, ce n’est toujours pas enthousiasmant, la GSR reprenant à qui mieux mieux certains codes esthétiques des concurrentes directes, à l’exemple de l’ensemble optique de phare.

En route !

Constat engageant, la hauteur de selle n’oppose aucune gêne et le poids est assez contenu. Après une légère rotation de la clef (codée), le tableau de bord laisse apparaître une richesse d’informations impressionnante (rapport engagé, jauge de carburant, heure…)  ; bien agréable au quotidien  !

Mais c’est surtout la discrétion du 4-cylindres qui surprend. Une fois en route, il laisse échapper un léger sifflement  : les voisins apprécieront  ! Sur ce plan, on ne pouvait faire meilleur choix. Souple, vif et bien servi par une boîte de vitesses de qualité, ce bloc est une réussite. Il rend la GSR docile à piloter tout en lui apportant une virile dose de peps quand l’aiguille du compte-tours passe les 7.000 tr/min. Revers de la médaille, les vibrations habitent les lieux et quand le régime augmente, elles se manifestent autant dans le guidon que dans les repose-pieds. Le phénomène s’atténue toutefois à basse vitesse, la douceur des reprises – sans à-coup – et la réactivité du bloc rendant le roulage à cette allure très plaisant.

Suspensions de qualité

Sur la FZ8 et la Z 750, Yamaha et Kawasaki ont employé des suspensions de piètre qualité, pas Suzuki. Si les deux rivales jouent les chevaux à bascule, tant à l’accélération qu’au freinage, la GSR se comporte en effet très bien. Bien campée sur ses pneus sportifs Bridgestone BT016, elle s’accroche au bitume avec assurance et permet d’exploiter sans entrave la cavalerie.

Paradoxe  : ce cadre et ce bras oscillant acier d’apparence rudimentaire assurent un travail sans reproche. La GSR apparaît ainsi comme une machine sérieuse, dotée d’une bonne garde au sol, son comportement surpassant largement celui de ses rivales. Ajoutez à cela une réelle facilité de guidage et une position de conduite naturelle, le triangle selle/guidon/repose-pieds étant légèrement basculé sur l’avant, et cette «  sept et demi  » devient la monture idéale pour les trajets du quotidien ou les balades sportives du week-end.

Bémols : équipement et freinage

Suzuki ne fait pas pour autant carton plein. Les aspects pratiques brillent par leur absence (pas de place sous la selle pour un antivol) et le freinage est réellement décevant. Sur ce point, nos craintes se sont révélées exactes. La GSR n’est pas une excellente freineuse et il faut agir avec force sur le levier pour obtenir la puissance voulue.

Verdict. Question motorisation et comportement, la Suzuki 750 GSR se place comme une référence dans le segment. Le quatre-cylindres en ligne GSX-R de 2005 lui va comme un gant, à se demander pourquoi Suzuki a mis si longtemps à utiliser ce bloc sur un roadster. Côté châssis c’est aussi du tout bon, même si l’on regrette vivement que le pragmatisme desserve l’esthétique. Enfin, avec un tarif de 7 799  €, la GSR vient juste se loger à 100 euros près entre la Kawasaki Z 750 et la Yamaha FZ8. Un positionnement tarifaire plutôt malin qui rend ce roadster très attractif pour ceux qui privilégient la performance à l’aspect glamour.

Etienne Garcin-Marrou - 12/05/2011

Nos derniers articles

Honda CB 650 F : un roadster posé

Nouveau 4-cylindres, châssis inédit, la CB 650 F devient le porte-étendard de la gamme roadster moyenne cylindrée chez Honda. Facile et agile, cette moto manque pourtant un peu de piquant.

Rieju City Line 300 : l’alternative espagnole

Spécialisée dans les petits cubes et la moto 125, la firme espagnole Rieju se lance désormais sur le marché du scooter GT. Dans sa nouvelle gamme, un 300 cm3 baptisé City Line, d’origine italienne, revu aux standards catalans : olé olé !

Triumph 1700 Thunderbird LT : pas encore du tonnerre

Pensée pour le voyage, la Triumph 1700 Thunderbird « LT », pour « Light Touring » assume bien son rôle. Mais dans un confort qui confine presque à l’ennui, par manque de sensations mécaniques.

Yamaha XVS 1300 Custom : la cousine américaine

Yamaha étoffe sa gamme custom en Europe, en piochant la XVS 1300 Custom dans le catalogue américain. Bien finie, généreuse en sensations, cette moto offre de belles prestations à un prix honnête.

BMW R 1200 GS Adventure… au coin de la rue

BMW poursuit le renouvellement de sa gamme autour de son bicylindre « liquide », et c’est au tour de la R 1200 GS Adventure de faire peau neuve. Tout change sur ce best-seller de la marque, à l’exception notoire du look... et du gabarit !

Nous suivre sur
le web