La marque belge Saroléa vient de dévoiler sa nouvelle moto qui fonctionne à l’énergie électrique, la SP7. Cette machine sera alignée sur la grille de départ du TT Zero, le 10 juin prochain sur l’Ile de Man (GB), grâce au partenariat noué avec le manufacturier Bridgestone.

Plus fine et plus légère que la Black Beauty, qui a relancé le constructeur belge de motos en 2014, la Saroléa SP7 est équipée des pneus de course Battlax V02. Lors d’essais privés, la moto a atteint une vitesse maximale de 270 km/h, en passant de 0 à 100 km/h en seulement 2,8 secondes, selon le manufacturier.

Cette moto profite par ailleurs d’une ligne lorgnant vers le café racer néorétro plutôt réussie. Notons les très belles pièces que sont le réservoir et le bras oscillant, mais aussi une intégration parfaite des batteries dans le volume d’ensemble. Dans le détail, les Belges ont eu recours à des étriers de frein Beringer.

Objectif podium
« Issus de l’expérience de Bridgestone en MotoGP (fournisseur officiel de la compétition entre 2009 et fin 2015), les pneus lisses de course Battlax V02 optimisent toute la puissance électrique de la moto », selon le communiqué de l’équipementier. « Cette association pourrait permettre de hisser la SP7 sur le podium de la course TT Zero de cette année, après une quatrième place en 2014 ».

« La Superbike de Saroléa ouvre la voie à un nouvel avenir pour les motos et les courses électriques qui seront bientôt courantes », prédit carrément Jake Rønsholt, directeur de Bridgestone Europe. Si ces épreuves sont encore confidentielles, elles rassemblent il est vrai chaque année un peu plus de machines et de concurrents.

Dans la boutique motomag :
- Commandez le DVD Tourist Trophy "Course de l’extrême" avec Guy Martin

Publicité

Commentaire (0)

Publicité