Depuis le 1er mars 2020, le nouveau permis moto - qui fait toujours débat - est entré en vigueur. Il instaure une nouvelle épreuve pratique et un examen de code, baptisé ETM (Épreuve théorique moto), spécifique au 2-roues (voir notre dossier complet dans le Moto Magazine n°365).

Mais crise sanitaire et confinement obligent, les examens sont suspendus pour une durée indéterminée. Ainsi, les candidats au permis moto doivent patienter jusqu’aux prochaines épreuves, sans date précise à cocher. Dans ce contexte difficile, des moto-écoles et entreprises spécialisées dans l’apprentissage du Code de la route se mobilisent sur le web en proposant des services gratuits d’entrainement pour l’ETM. 
De quoi entretenir ses connaissances jusqu’à la sortie du confinement et, pourquoi pas, intéresser de nouvelles et nouveaux venu(e)s à la pratique de la moto.

S’exercer à l’ETM sur le web
Notre premier conseil est de vous inciter à vous rapprocher de votre propre moto-école pour savoir si elle n’a pas élaboré une stratégie particulière pour permettre à ses élèves de rester à jour de leurs connaissances.

Pour citer quelques exemples, les moto-écoles parisiennes Zebra et CER Bobillot offrent leurs exercices d’ETM. Pour en bénéficier, il suffit de communiquer ses coordonnées (nom, prénom, date de naissance, téléphone et mail) aux adresses suivantes : info@zebra.fr ou mail@cerbobillot.fr.
Un code et un identifiant vous seront ensuite envoyés par mail afin d’accéder librement aux exercices en ligne.

La plateforme Codeclic quant à elle, n’accorde pas moins de 100 inscriptions gratuites chaque jour, et ce, pour toute la durée du confinement. Au programme : 3000 questions, plusieurs modes d’apprentissage et un aide-mémoire.
Un bouton spécial « confinement » apparaît chaque jour sur la page d’accueil, avec une adresse mail à renseigner. Il faut donc s’y prendre assez tôt, car les 100 inscriptions offertes quotidiennement partent vite.

Bon courage !


[(Apprendre le code, un jeu comme un autre
Pascal Wolf, invite aussi à se replonger tout simplement dans son livre de code, un outil qui ne nécessite ni ordinateur, ni connexion internet. Et si les ouvrages dédiés à l’ETM demeurent introuvables à ce jour - leur distribution a été stoppée net par le confinement -, le représentant des moto-écoles AFDM rappelle que le code général comporte de nombreuses pages sur la pratique de la moto et sur le partage de la route. Pascal voit même dans ces séances de révision, l’occasion de soirées ludiques en famille à l’heure du confinement. Pourquoi ne pas en effet se challenger et voir si ses connaissances sont encore à jour, 10, 20 ou 30 ans après avoir passé son permis ?
Les vidéos de tests pédagogiques mises en place par l’Anper (Association nationale pour la promotion de la sécurité routière) peuvent constituer un bon support pour animer ces soirées d’un genre nouveau.)]

Publicité

Commentaire (0)