« Au delà d’applaudir les soignants, nous voulons prendre des mesures concrètes pour les remercier de leur investissement. » explique l’ancien pilote Philippe Monneret. Déjà impliqué pendant le confinement et le pic de la pandémie, le fondateur d’Easy Monneret avait mis à disposition des soignants les scooters de sa moto-école pour faciliter et sécuriser leurs déplacements. Aujourd’hui, il renforce son aide en leur offrant, en gage de reconnaissance, la formation 125 cm3 habituellement tarifée entre 189 € et 250 €.

Easy Monneret a déjà formé environ 25 soignants depuis le 11 mai, date du déconfinement. D’ici la fin de l’année, la structure pense pouvoir accompagner de 250 à 300 soignants parmi ceux qui ont affronté l’épidémie « en première ligne ».

« L’idée de cette initiative porte également sur la valorisation du deux-roues motorisé. Cette solution permet d’échapper aux transports en commun dans un contexte sanitaire préoccupant. » précise Philippe Monneret.

Se former avec Easy Monneret
Pour rappel, cette formation est obligatoire pour conduire un scooter ou une moto d’une cylindrée de 125 cm3 depuis 2011. Elle est accessible aux possesseurs du permis B depuis plus de deux ans. Si vous êtes concernés par cette offre, vous pouvez prendre contact avec l’une des deux agences Easy Monneret, à Paris ou à Marseille. D’une durée de 7 heures, la formation inclut un cours théorique, de la conduite sur circuit fermé et une sortie radioguidée en circulation.
Vous aurez la possibilité de réaliser ce stage sur l’un des quatre circuits sécurisés de l’école : Meudon (92), Monthléry (91), Paul Ricard au Castellet (83) et Beltoise à Trappes (78).

 

Retrouvez dans le Moto Magazine de juin 2020 (n°367), notre dossier spécial sur la solidarité des motards en temps de pandémie.
Disponible en kiosque depuis mercredi 3 juin 2020, dans la boutique en ligne et en version enrichie de plus de photos et de vidéos, sur iOS et Android.

En vidéo

Publicité