Oui à l’accès progressif à la puissance, non à l’interdiction pure et simple
« La Sécurité Routière souhaite instaurer une progressivité d’accès à la pleine puissance des motos, en tenant compte de l’expérience. L’AFDM n’y est pas opposée. Nous développons depuis longtemps des stages de perfectionnement post-permis moto. En revanche, nous considérons que c’est valable si le conducteur est volontaire, et non si on l’oblige à le faire. En matière de pédagogie, l’interdiction n’est pas recommandée. Autant un formateur, une assurance, une association peuvent avoir un pouvoir prescripteur, autant une interdiction pure et simple est mal comprise ».

Il existe des moyens de contourner cette interdiction
« Les contournements existent : le futur motard qui a les moyens et conduit déjà une grosse cylindrée en voiture n’acceptera pas ce bridage. Si son rêve est de rouler en BMW ou en Harley-Davidson, il attendra deux ans sans conduire et s’il en ressent le besoin, il acquerra un Yamaha TMax, scooter puissant qui entre dans la catégorie du Permis A2. Il peut même renoncer à passer le permis et s’orienter vers un puissant scooter à trois roues : les constructeurs s’adaptent en proposant des véhicules de type MP3 boostés ; Yamaha vient de présenter le MWT-09n qui n’est autre qu’une MT-09 à trois roues ».

Pression économique sur les moto-écoles
« Nous avons du acheter des véhicules A et A2 en 2013 et nous devrions maintenant modifier notre parc pour ne proposer que des A2 ? Les organisations syndicales argumentent sur l’aspect économique : les vendeurs de moto comme les enseignants à la conduite craignent une baisse d’activité au moins ponctuelle. L’argument de la gestion du parc semble avoir été entendu par la Sécurité Routière ».

Formation post-permis
« Une proposition a été faite pour conserver les critères du permis A en l’état (accès aux motos de n’importe quelle puissance à 24 ans), et qu’ensuite une formation post-permis soit obligatoire, ou alors un retour d’expérience, à faire dans les 18 mois qui suivent. Mais se pose alors le problème de savoir ce qu’il adviendra au conducteur qui ne se soumet pas à cette démarche ».

Dans la Boutique Motomag.com

- Commandez le guide « Plus de 100 conseils de conduite pour rouler à moto ou scooter »

Publicité

Commentaire (1)

Publicité