En images

Moto Tour 2005 : Haquin en tête BMW frappe un grand coup Moto Tour 2005 : 2ième place pour une Kawa Moto Tour 2005 : seconde Voxan 2ème participation Pour Craig Jones

Patrick Detot qui termine deuxième du scratch provisoire, n’est pas un « pistard » et se trouve bien seul au milieu des autres pilotes, quasiment tous issus de la vitesse. Il est le seul représentant de la course de côte, présent dans le Top ten et détient un titre de vice champion de France de la Montagne.

Pour lui la puissance de sa Kawa a grandement facilité les choses « Je suis parti en troisième ligne et je me suis tout de suite retrouvé bouchonné au premier virage. Mais je savais que j’avais le temps, car devant il n’y avait que de bi-cylindres et petit à petit je suis remonté sur eux. J’ai eu du mal à revenir sur Haquin, car il avait pris une sacrée avance ! »

Le troisième du classement général n’est autre que le belge Eric Lejeune, impressionnant sur sa BMW K 1200R, qui gagne une place par rapport à la veille, après avoir terminé 5ème à la spéciale de Folembray.

La remontée de Nuques

JPEG - 25.4 ko
Moto Tour 2005 : Nuque spectaculaire
Serge Nuques entame une remontée spectaculaire dès le deuxième jour et pointe désormais 6ème au scartch. En revanche il possède toujours 34 secondes de retard sur le leader.

Le coup d’éclat de la journée est à mettre sans conteste à l’actif de serge Nuques, qui réussit à gagner onze places pour pointer en 6ème position. Désormais le pyrénéen, ne compte plus que 33 secondes de retard au lieu des 42 secondes de dimanche 25 septembre. En effet il termine la spéciale en deuxième position mais il aurait pu jouer la gagne « J’ai monté un grand guidon pour me sentir plus à l’aise s’il pleuvait et cela a été un mauvais calcul, car sur le sec, on est moins à l’aise avec, surtout dans les éntrées de virage »

Serge ne désespère pas de refaire son retard « Je pensais être pénalisé sur les circuits, mais je m’aperçois que des spécialistes comme Fréféric Moreira, sont derrière moi. Donc plus on va descendre dans le sud, plus je vais attaquer au niveau des spéciales ».

Les Voxan comme à leur habitude sont loin d’être ridicules : Bruno Bonhuil fait apparaître la sienne en 7ème place (Pour rappel il avait terminé 13ème l’an dernier). Enfin coup de chapeau à Etienne Godart qui pointe sa machine en 19ème place. Ce dur à cuire a lui aussi réussit un joli coup puisqu’il pointait la veille en 30ème position avec sa Voxan. Détail : Etienne a le pied cassé et roule avec une plaque en fer dans la botte pour passer les vitesses.

L’étape de mardi 27 septembre, devrait comporter une dernière épreuve sur le circuit de Croix en Ternois (62) et une autre spéciale près d’Orival en Seine Maritime, à côté de Rouen (76). Ce sera la dernière spéciale disputée sur un circuit. Désormais la poudre va parler tout au long de spéciales, qui seront un tantinet plus longue (8km à la Colle St Michel) cela devrait redonner leur chances aux rallyemens et autres spécialistes du rallye routier.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus