Qui l’eut cru ? La Ligue contre la violence routière (LCVR) parfaitement en accord avec une position de la Fédération française des motards en colère (FFMC) ! En l’occurrence, au sujet des radars dits pédagogiques, ces coûteux panneaux indiquant aux usagers la vitesse à laquelle ils roulent, et qui sont voués à remplacer les panneaux indiquant les radars fixes.

Chantal Perrichon, présidente de la LCVR interrogée par le quotidien gratuit 20 Minutes, a en effet déclaré : « Pour nous, [les radars pédagogiques] sont des radars démagogiques. [Ils] présentent de vrais soucis de maintenance. On a complexifié un système qui marchait bien auparavant. En plus, ces radars coûtent extrêmement cher. C’est absurde ! »

Une déclaration qui a été retenue comme « la phrase de la semaine » par nos confrères de Moto Journal.

Publicité
Publicité