Article

Yamaha la joue fine pour dévoiler sa nouvelle Yamaha R6. La firme aux diapasons choisit le 13 octobre, c’est-à-dire entre les salons Intermot à Cologne et EICMA à Milan, pour transmettre à la presse les infos officielles sur l’une de ses nouveautés 2017. Une bonne technique pour ne pas se retrouver noyé au milieu des autres modèles…

En guise d’apéritif, voici la présentation en vidéo de la Yamaha R6 2017

Voici donc la nouvelle Yamaha R6. Petite déception pour ceux qui en attendaient trop : pas de nouveau moteur à l’horizon. Mais en avait-elle besoin ? Le 4-cylindres de 599 cm3 reçoit tout de même de nouvelles assistances électroniques de bon aloi. Elle se dote du contrôle de traction (réglable sur 6 niveaux) et d’un quick-shifter qui permet de changer de rapport sans toucher au levier d’embrayage.

Nouveau look
Joli changement côté look. La R6 reprend les codes esthétiques de sa grande sœur, la Yamaha R1. On retrouve ce design agressif du carénage avant supplanté par une grosse entrée d’air et des doubles phares intégrés à diodes.

L’ensemble se veut plus aérodynamique : Yamaha annonce un gain de 8 % d’efficacité contre les turbulences. Pour gagner en poids, la R6 reçoit un réservoir en aluminium qui permet de gagner 1,2 kg. En tout, la version 2017 affiche un poids tous pleins faits de 190 kg.

Côté suspensions, la R6 est équipée d’une nouvelle fourche plus large, de 43 mm de diamètre entièrement réglable, directement empruntée à la YZF-R1. Autre élément pioché sur la 1 000 cm3 : les disques de freins de 320 mm pincés par des étriers à 4 pistons à fixation radiale.

Enfin, la position est modifiée grâce au nouveau réservoir, à une nouvelle boucle arrière et à une nouvelle selle. Tout ceci censé apporter une meilleure ergonomie une fois à bord.

Reste à savoir si cette nouvelle Yamaha R6 trouvera sa place dans un marché de la sportive de moyenne cylindrée en berne. Si la sortie est prévue pour le mois d’avril 2017, le tarif, quant à lui, reste encore inconnu.

Commentaire (0)

Publicité