Début juillet, la Fédération française des motards en colère demandait un rendez-vous auprès de Delphine Batho (photo), pour évoquer avec elle les Zones d’actions prioritaires pour l’air (Zapa). Ces dernières risquent d’exclure des milliers de motos des villes concernées. Sans nouvelle depuis, la FFMC relance le ministre de l’Écologie.

Zapa… zappées ou pas ?

(Communiqué de la FFMC du 10/09/12)

Le 3 juillet dernier, la FFMC demandait un rendez-vous à Madame Delphine Batho sur le sujet des Zones d’action prioritaires pour l’air (Zapa). À la rentrée, toujours sans nouvelles, les motards interpellent à nouveau le ministre de l’Écologie, du développement durable et de l’Énergie.

Depuis l’annonce officielle de la mise en place des Zapa sous le gouvernement Fillon, la FFMC n’a eu de cesse d’alerter politiques et citoyens sur le volet anti-social et discriminant de cette mesure à l’encontre des usagers de la route les plus modestes, ainsi que des conséquences économiques qu’elle provoquerait.

Dès la nomination du nouveau gouvernement, notre mouvement a interpellé le ministère de l’Environnement* sur ce projet. Madame Delphine Batho avait alors conclu à la nécessité de revoir totalement l’application de la directive européenne mettant en place les Zapa. Cette refonte du projet devait avoir lieu sur la base de concertations.

Nous sommes maintenant à une semaine d’une conférence environnementale qui doit se tenir les 14 et 15 septembre, lors de laquelle le sujet des Zapa en particulier et celui de la mobilité en général devraient être traités.

En prévision de cette échéance, la FFMC avait demandé, le 3 juillet dernier, à Madame le ministre de nous recevoir. Nous souhaitions ainsi l’entretenir au sujet du caractère discriminant des Zapa et de leur faible impact environnemental. De plus, le projet français tel que défini encore actuellement est bien le plus sévère au regard des applications de la directive 2008/50/CE chez nos voisins européens.

Pour ces différentes raisons, la FFMC, en tant qu’association de défense des usagers de 2 et 3-roues motorisés, renouvelle sa demande à être reçue par Madame Delphine Batho.

(*) En mai 2012, le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a fusionné deux ministères existant précédemment : le ministère de l’Écologie et du Développement durable et le ministère des Transports, de l’équipement, du tourisme et de la Mer.

Publicité
Publicité