Plaine Commune, qui regroupe les villes de d’Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, l’Ile-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Stains et Villetaneuse, a indiqué le 13 juillet « ne pas candidater à l’expérimentation d’une restriction de circulation automobile sur son territoire ». Cette dernière est l’une des mesures phare du projet Zapa (Zones d’actions prioritaires pour l’air).

Rappelant que, comme dans la capitale, la qualité de l’air à Plaine Commune « est jugée médiocre à très médiocre » par Airparif, la communauté de communes de l’est parisien estime cependant que la restriction de circulation ne peut se faire « sans mesures d’accompagnement considérables, à commencer par des transports en communs performants : élargissement de l’amplitude, de la desserte, de la fréquence, et ponctualité ».

Inapplicable sans équité sociale
Selon Plaine Commune, même la restriction de circulation à Paris intramuros pourrait « se révéler néfaste pour la banlieue : risque d’un report de trafic entraînant augmentation des embouteillages et hausse de la pollution ». La raison pour laquelle une « vaste enquête sociologique » a été menée conjointement avec Paris.

L’étude a notamment conclu que « cette mesure est inacceptable sans équité sociale, sans prise en compte des spécificités territoriales, sans gouvernance à échelle de l’Île-de-France, et sans accompagnement technique et financier de l’Etat ». La communauté évoque par exemple le « vaste plan de communication » qui a accompagné la mesure à l’étranger ainsi que les « aides financières au renouvellement de véhicules considérables (de l’ordre de 2500€ en Allemagne) ». Sur ce dernier point, notons au passage que si des véhicules neufs peuvent limiter la pollution en ville, on peut s’interroger sur le « bilan écologique » global de leur construction.

Ayant signifié par courrier au préfet de Seine-Saint-Denis sa décision de ne pas appliquer de restriction de circulation, Plaine Commune précise toutefois qu’elle reste « fortement mobilisée pour mettre en œuvre un dispositif d’amélioration de la qualité de l’air ».

Plus d’informations sur le site de Plaine Commune

Publicité
Publicité