En vidéo

En images

Bridgestone Adventure A41 avant Bridgestone Adventure A41 arrière Bridgestone T31 avant Bridgestone T31 arrière

Adventure A41
L’évolution rapide des trails routiers, et notamment celle des modèles les plus puissants (BMW R1200GS, Triumph Tiger 1200, KTM 1290 Super Adventure) a conduit Bridgestone à anticiper le renouvellement de ses A40 par les nouveaux A41.

Ces pneus à carcasse radiale inaugurent, sur cette famille et dans certaines dimensions, la présence d’un composé bigomme sur le pneu avant destiné « à augmenter le ressenti du pilote » rappelle Fabian François de chez Bridgestone, un aspect primordial pour l’utilisateur.

Les pneus arrières voient la gomme endurante centrale glisser sous la gomme tendre des épaules pour la soutenir, l’objectif étant de concilier stabilité et excellente adhérence. Un procédé également utilisé par Dunlop ou Michelin.

Sur route

La KTM 1090 Adventure mise à notre disposition a profité de l’excellente maniabilité des A41, à mi-chemin entre des Michelin Road 5 plus vifs et des routiers Continental ContiRoadAttack 3 plus progressifs (voir notre essai longue durée dans Moto magazine 345 de mars 2018). Comme pour le T31, l’adhérence sous la pluie attendra un test ultérieur faute d’avoir rencontré ces conditions climatiques lors de ce lancement.

Ces pneus doivent également composer avec la géométrie et les conditions de roulage typique des trails routiers : vitesses autoroutières avec un chargement de baroudeur (valises + sacs). Raison pour laquelle ils sont étudiés pour éviter la déformation à haute vitesse (ceintures à enroulement filamentaires à l’avant et à l’arrière).

Sur piste

Ces A41 destinés à rouler majoritairement sur bitume autorisent des escapades sur pistes caillouteuses. Nous avons été agréablement surpris par les bonnes dispositions dans lesquelles ils ont placé notre Honda Africa Twin CRF 1000 L. Motricité, guidage, confiance allaient de pair sur un terrain certes peu exigeant. Seule l’endurance sur terrain rocailleux reste à évaluer. D’après Bridgestone, la longévité des A41 est équivalente à celle des A40.

Dimensions
Avec 15 dimensions, les A41 couvrent l’ensemble de la famille des trails, là où les A40 n’étaient disponibles qu’en 4 tailles. Si l’intégralité des pneus est adaptée aux jantes Tubeless, il est possible d’installer des chambres à air sur les dimensions les plus étroites équipées de jantes à rayons non étanches.

T31
À l’instar de Michelin avec ses Road 5, Bridgestone renouvelle sa référence dédiée au sport-tourisme avec les T31 (lire notre présentation ici).

Ces pneus, commercialisés depuis le mois de janvier et disponibles en 22 dimensions dont 5 pour les GT, ambitionnent « d’améliorer le retour d’information pour le conducteur et l’adhérence sur chaussée mouillée » selon Fabian François, ingénieur responsable de la planification des produits pour le pneumaticien japonais.

Hélas, la pluie n’a jamais pointé le bout de ses gouttes lors du lancement officiel organisé au Maroc. C’est donc par des températures de l’ordre de 25° que nous avons pris contact avec ces pneus.

Aux abords du massif de l’Atlas, les routes sinueuses ont mis en avant l’excellente maniabilité procurée par les T31, aussi bien sur des routières (KTM 1090 Super Duke GT, Kawasaki 650 Versys, BMW S 1000 XR) que sur une lourde Yamaha FJR 1300.

La mise sur l’angle est rapide, sans donner l’impression de tomber, et le contrôle en courbe parfait. Lâcher le guidon dans un virage à rayon constant témoigne de la bonne neutralité de ces pneus qui gardent le cap sans survirer ou sous-virer. L’effort au guidon est de fait réduit au minimum.

Malgré une pression des pneus à son maximum du fait de la chaleur, que les techniciens Bridgestone ont légèrement réduite par précaution, le confort ou l’adhérence n’ont pas démérité, bien au contraire. De même, la stabilité éprouvée sur les immenses lignes droites désertiques n’a pas été prise en défaut, il est vrai sur des motos peu chargées.

Vivement l’essai de ces T31 à l’occasion d’une pratique quotidienne, pour juger de leur comportement sous la pluie que Bridgestone annonce en net progrès.

Du côté des tarifs, le T31 se cale sur celui du T30 Evo, ce dernier passant en « seconde ligne » avec une réduction de 15 %. Quant au BT-023, il glisse logiquement en « troisième ligne », son tarif étant inférieur d’environ 20 %.

Publicité
Publicité