Présenté à l’occasion du salon Eicma de Milan, le T31 va, dès le mois de janvier, prendre la place du T30 Evo au sommet de la gamme "sport-tourisme" de Bridgestone. Il équipera autant les roadsters que les routières, sans négliger les trails ou les imposantes GT.

Nombreux objectifs
Le manufacturier japonais s’est fixé plusieurs objectifs lors du développement de ces nouveaux pneumatiques :
- améliorer la maniabilité et l’adhérence sous la pluie, particulièrement à basses températures
- augmenter le retour d’information
- alléger la direction lors de l’inclinaison
- obtenir une longévité équivalente à celle du T30 Evo

Pour répondre à ces attentes, Bridgestone a travaillé sur le dessin des sculptures, la construction et la composition de la gomme.

Dessins surprenants

Comparé au T30 Evo, le dessin des rainures du T31 est radicalement différent. Les triskèles qui ornaient la bande de roulement laissent leur place à des barres obliques, moins nombreuses.

Conséquence, le taux d’entaillement diminue au centre, mais il augmente sur l’angle maxi. Le bon sens commanderait plutôt le contraire car la prise d’angle est par nature limitée sous la pluie.

Ce nouveau dessin a, selon Bridgestone, le triple avantage d’améliorer l’évacuation de l’eau, de limiter la déformation de la gomme pour plus de stabilité et de réduire les distances de freinage.

La gomme gagne en souplesse pour mieux ressentir le travail du pneu sur le bitume, notamment la limite à ne pas franchir avant de se retrouver par terre.

Un arrière plus neutre

À l’arrière, les modifications sont du même ordre, la conséquence étant une diminution de la force à exercer sur le guidon pour incliner la moto - un aspect auquel contribue également la plus grande zone de contact au sol (+7 %) - et une meilleure stabilité à vitesse élevée.

À noter que le pneu arrière s’appuie toujours sur deux composés de gomme, la gomme dure du centre glissant sous la gomme tendre des flancs pour améliorer la rigidité sur l’angle.

En résumé, ces pneus routiers progresseraient principalement sur le mouillé. L’adhérence et la stabilité sur le sec resteraient stables, tout comme la longévité.

Des dimensions pour tous

Un coup d’œil au tableau des dimensions rassure quant à la possibilité d’équiper la majorité des jantes, des roadsters de moyennes cylindrées aux trails routiers. À noter que le T31 existe dans des versions renforcées destinées aux BMW R1200 RT et consorts. Pour la Honda Goldwing 1800, il faudra continuer à se tourner vers la gamme Exedra.

Quoi qu’il en soit, nous vous donnons rendez-vous au début de l’année pour évoquer le comportement de ces pneus après l’essai routier qui se tiendra lors de la présentation à la presse.

Les concurrents
Michelin Road 5
Continental ContiRoadAttack 3
Dunlop Roadsmart 3
Metzeler Roadtec 01
Pirelli Angel GT

Publicité
Publicité