3e aux Mondiaux, mais 4e à Tours, on retrouve le très jeune Anglais Jonny Walker. À 22 ans, le vainqueur de l’Erzbergrodeo, vice-champion du monde 2012, s’est raté sur la deuxième manche (photo), mais a beaucoup impressionné par sa fraîcheur et son style, sur KTM. 

C’est l’Espagnol Dani Gibert et sa Husaberg, qui bouclent le podium de l’épreuve française, devant le premier tricolore, Julien Gauthier sur Sherco. Chez les juniors, c’est le Mannois* Danny McCanney qui s’impose au championnat du monde, en assurant deux podiums dans la soirée. Bien moins à l’aise que les seniors, les jeunes nous ont offert un festival de chutes, mais aussi une très belle leçon de persévérance et de volonté.

L’année de la femme

En marge du championnat, était organisée une démonstration féminine sur deux manches. Avec 8 participantes, la course était tout aussi palpitante, et la France bien représentée par Samantha Tichet, 3e sur sa KTM. Devant, l’Anglaise Daniels Jane et son Husaberg n’ont rien pu faire pour rattraper la reine méconnue de la moto : Laia Sanz.

Cette jeune Espagnole (28 ans), qui compte 12 titres de championne du monde de Trial, 1 titre de championne du monde d’Enduro et 3 victoires au Dakar (dont une 15e place toutes catégories confondues), a littéralement survolé la piste sur sa Gas Gas, raflant la coupe tout sourire. On espère toutes les retrouver en piste l’année prochaine !

(*) Mannois : habitant de l’île de Man

Le tracé avec le champion du monde en titre, filmé par l’organisateur www.ABC.com

Publicité
Publicité