Ils étaient cinq policiers motocyclistes à circuler ainsi, le 2 juillet au matin, à Paris : en rang serré, casque sur la tête, pilotage quelque peu décontracté mais précis, sur quatre motos sérigraphiées et une banalisée. Rien à dire. Sauf qu’ils ne portaient qu’une chemisette. Voilà qui fait un peu léger comme équipement de protection individuelle !

On les comprend, ces pandores : il fait très chaud. Près de 40°C, le 1er juillet à Paris. Climat caniculaire… Et ce sont des conducteurs expérimentés…

Devoir d’exemplarité
Le problème, c’est que ces fonctionnaires assermentés ont un devoir d’exemplarité. À l’heure où la Sécurité routière veut faire porter un équipement de protection individuelle complet (gants, blouson, pantalon et bottes en plus du casque obligatoire) à tous les conducteurs de motos et scooters de France et de Navarre ; le lendemain de l’annonce, par le ministère de l’Intérieur, de plusieurs mesures de sécurité routière contraignantes pour les conducteurs ; il est difficilement compréhensible de voir cinq policiers à moto circuler en chemisette.

Récemment, le délégué interministériel à la Sécurité routière prônait le recours prochain à l’obligation pour tout conducteur de deux-roues à moteur de porter des gants (voir l’interview-vidéo ci-dessous). Ce serait une première étape, avant l’obligation du port d’un blouson…


Il existe maintenant des vêtements moto conçus pour la circulation par forte chaleur. Selon les dires de certains motards, qui roulent équipés, ils sont assez efficaces.

Alors sortez couverts, Messieurs les policiers !

L’équipement à moto vous fait réagir ? Le devoir d’exemplarité des policiers aussi ? Laissez un commentaire à cet article ci-dessous

A lire également :
- Comment éviter les coups de chaud à moto !
- Police : un nouveau blouson d’été, et plus de chemisette…
- Bien choisir son blouson moto d’été

Dans la boutique :
- Commandez notre test de 12 Casques Modulables

Publicité
Publicité