Espace abonné

NOUS SUIVRE SUR LE WEB

flux RSS Motomag Nous suivre sur Facebook Twitter avec Motomag Google+ avec Motomag Chaîne YouTube Motomag

Abonnement et réabonnement à Moto Magazine et ses Hors-Séries

RECEVEZ LA NEWSLETTER

Etapes et hébergements Moto Magazine

 Petites annonces 

Questionnaire occasion

Promo Boutique

Vos blogs

Créer un blog


Casque d’âne

ANNUAIRE DES MOTARDS

Fédération Française des Motards en Colère

En ce moment vous discutez de

Voir tous les débats de Motomag


Articles les plus lus

Thèmes les plus populaires

1938/1938
1785/1938
1436/1938
1344/1938
1242/1938
753/1938
707/1938
679/1938
573/1938
568/1938
555/1938
547/1938
498/1938
464/1938
356/1938
340/1938
318/1938
313/1938
306/1938
303/1938
277/1938
274/1938
233/1938
213/1938
motomag.com
Essais

BMW HP2 Sport
 Essai 

 

2008

Catégorie

Sportive

Cylindrée

1001 et plus
BMW HP2 Sport

Ces derniers temps, le département moto High Performance BMW ne chôme pas ! Après la HP2 Enduro, la HP2 Megamoto, voici que débarque le bicylindre le plus exclusif jamais construit par la marque à l’hélice.

Suite de l'article >>>

POUR CONTRE
+ Du beau matériel - Hauteur de selle
+ "Shifter" très performant - Moteur creux pour la cylindrée
+ Stabilité châssis et freinage au top - Machine exclusive... et chère
EN IMAGES

Commentez l'article (8 commentaires)

presque tous vous me décevez je suis encore petit j’ai pas de motos mais voitures bmw(parents) .si bmw avait voulut égaler la puissance d’une japonaise ne croyez-vous pas qu’il l’aurait fait svp niveau qualité bmw est très très fiable , il me semble si elle est vendu aussi chère c’ est qu’ elle a des (...)

Dernière petite annonce BMW

Voir LA COTE

VOTRE DEVIS D'ASSURANCE EN LIGNELe tarif de l'Assurance Mutuelle des Motards

Dans nos éditions :

- L’essai comparatif de la BMW 1200 HP2 face aux Aprilia RSV 1000, Buell 1125 R, Ducati 1098 et KTM 1190 RC8
- Retrouvez l’essai complet de la BMW HP2 Sport dans Moto Magazine de février 2008

Consultez aussi :

- Voir la 1ère présentation de la BMW 1200 HP2 Sport 2008
- Retrouvez l’essai de la BMW HP2 Megamoto
- Retrouvez l’essai de la BMW HP2 Enduro
- 24H du Mans 2008 : le pari de BMW aux guidons des HP2 sport

Fiche technique

(données constructeur)

- Moteur Type bicylindre refroidi par air et huile, 4T, 2 ACT et 4 soupapes par cylindre ; Cylindrée (al. x cse) : 1170 cm3 (101 x 73 mm) ; Puissance maxi 133 ch (97 kW) à 8.750 tr/min ; Couple maxi 11 m.kg (115 N.m) à 6.000 tr/min ; Alim./depollution injection ø 54 mm/Euro 3
- Transmission Boite de vitesses à 6 rapports ; Transmission finale par arbre et couple conique
- Partie-cycle Frein av (étrier a x pist.) 2 disques ø 320 mm (4 opp. monoblocs) ; Frein ar (étrier a x pist.) 1 disque ø 265 mm (2 juxt.) ; Reservoir (réserve) 16 litres (4) ; Poids à sec 178 kg
- Pratique Coloris noir et blanc, cadre bleu ; Garantie 2 ans pièces et M.O. ; Prix 21.300 € (tarif 2008)

Tags

BMW - Essais - Velu
Tip A Friend  Envoyer par email   Afficher une version imprimable de cet article Imprimer  

Aussi plaisante à admirer qu’à piloter, la HP2 Sport frise le sans-faute absolu en dépit d’un caractère exclusif… et d’un tarif élitiste.
Ambiance compétition pour la HP2 Sport avec l’omniprésence du carbone (toute la carrosserie) et de l’alu taillé dans la masse. Dans cet univers baigné de perfection, les suspensions Öhlins, tout comme les jantes en alu forgé, apparaissent presque banales. Bref, BMW n’a pas mégoté sur la qualité.
En revanche pour le confort, il faudra repasser : assise plutôt haute, dure et inclinée sur des bracelets (réglables en inclinaison et écartement) placés loin devant et bien bas.

Mais dès la mise en route du Boxer, on oublie vite ces petits tracas ergonomiques tant cette mécanique sportive manifeste sa présence. Le son émanant du silencieux central donne dans le viril… Ça « claque » sec et les profils de came super-agressifs interdisent un ralenti sous les 1.300 tr/min.

En piste ! Le poids contenu de la HP2 Sport (200 kg tous pleins faits) ainsi que son centre de gravité bas (merci l’architecture Boxer) rendent les changements d’appuis faciles, mais ces premiers tours de roues révèlent un moteur un peu creux en dessous de 5.000 tours, surtout eu égard à sa cylindrée. Ce qu’il a perdu en souplesse et en couple, il l’a gagné dans le haut du compte-tours (jusqu’à 8.000 tours).

La transmission, et plus particulièrement le passage des vitesses au « shifter », seconde parfaitement le caractère exclusif de ce flat sans le moindre à-coup.

Quant à la partie-cycle, elle assure aussi sa part de travail avec une rigueur toute germanique, le tout efficacement secondé par les freins Brembo à étriers avant monoblocs à montage radial. Le frein arrière, quant à lui, est – pour une fois – bien calibré pour stabiliser la moto.

Reste à débourser les 21.300 € pour une machine qui est encore loin d’égaler les performances d’une japonaise… qui coûte deux fois moins cher.

Axel Mellerin - 23/01/2008

Nos derniers articles

Kymco Xciting 400i : le plus « sportif » des moyennes cylindrées

Dans sa catégorie, ce scooter taiwanais Kymco offre des performances dynamiques dignes de ses concurrents. Il doit cependant mieux faire en terme de protection et de rangement

Morini 501 Excalibur : routier mais délaissé !

La Moto-Morini 501 Excalibur, bonne routière par ses qualités dynamiques et son confort n’a pas connu le succès qu’elle aurait mérité.

Honda CB 650 F : un roadster posé

Nouveau 4-cylindres, châssis inédit, la CB 650 F devient le porte-étendard de la gamme roadster moyenne cylindrée chez Honda. Facile et agile, cette moto manque pourtant un peu de piquant.

Rieju City Line 300 : l’alternative espagnole

Spécialisée dans les petits cubes et la moto 125, la firme espagnole Rieju se lance désormais sur le marché du scooter GT. Dans sa nouvelle gamme, un 300 cm3 baptisé City Line, d’origine italienne, revu aux standards catalans : olé olé !

Triumph 1700 Thunderbird LT : pas encore du tonnerre

Pensée pour le voyage, la Triumph 1700 Thunderbird « LT », pour « Light Touring » assume bien son rôle. Mais dans un confort qui confine presque à l’ennui, par manque de sensations mécaniques.

Nous suivre sur
le web