400 engagés
Comme de tradition, la course, sur l’Aveyronnaise, c’est 3 jours de compétition, 12 spéciales et 700 km de liaison dans des splendides paysages avec des villes étapes pour accueillir les 400 pilotes engagés.

Organisateurs facétieux...
Cette onzième édition inaugurait une spéciale de nuit, quatrième épreuve chronométrée de la première journée à Salles-Curan. Elle fut remportée par Marc Bourgeois. La 8e épreuve chronométrée était une « spéciale surprise » : interdiction est faite aux pilotes de découvrir la piste avant. Des surprises les attendent sur le parcours, comme cette botte de foin dans une marre de boue qui se creuse, ou encore cette côte sur une partie labourée... glissades et spectacle garantis !

Ordre inversé
Comme toujours, lors de la dernière journée le départ s’est effectué en ordre inversé. Jérémy Tarroux, en bon favori, prenait la tête dès la première journée, mais il chutait et commettait quelques erreurs lors de la seconde, laissant la place de leader à Manu Albepart. « Ce fut une journée sans », se plaignait le favori. « J’ai chuté, j’ai enchaîné les boulettes. Malgré cela, je me trouve à 11 secondes du 1er, et à 9 du 2nd. Le dernier jour, sur un terrain qui me convient bien, ce sera à mon tour de faire la course. Mais cela va être dur car devant, ils vont vite ! »

Prudence et concentration
« Rien n’est fait », commentait Manu Albepart à l’issue de la seconde journée de course. « Les écarts ne sont pas énormes et il va falloir rester concentré jusqu’au bout car une chute peut tout remettre en question. De plus, demain, (24 août, ndlr) les amateurs partent en premier et on va trouver des pistes défoncées, alors prudence ».

Dernière journée à suspens
Jamais le suspense n’avait été aussi intense à l’aube la dernière journée de course. La victoire pouvait se jouer entre Albepart, Tarroux et Bourgeois. 3e, Jérémy Tarroux se devait de se surpasser pour rééditer sa victoire.

A l’expérience
Et pour le champion d’Europe de cross, le terrain défoncé par les amateurs se montrait un avantage… Jérémy Tarroux remportait trois spéciales sur quatre et la victoire au scratch final, avec seulement 54 millièmes de secondes d’avance sur Marc Bourgeois, et 1,124 seconde sur Manu Albepart !

Classement final très serré
Nicolas Deparrois (Yamaha 450) et Kévin Panis (Sherco 300), premier Aveyronnais, complètent le classement final. A noter la brillante 10e place du junior Kévin Pouderoux sur KTM 125, et la victoire de Samantha Tichet (KTM 250) chez les féminines, 94e au scratch final. Il fallait attendre la soirée du 24 août pour connaître les résultats finaux, tant les écarts étaient faibles… Du jamais vu !

 - 
Publicité
Publicité