Accueil > En attente de décision > Ouzbékistan, Turkménistan, Iran : les rêveurs se rapprochent

Ouzbékistan, Turkménistan, Iran : les rêveurs se rapprochent

mardi 27 juin 2006

Moto Magazine, via motomag.com, suit à distance le périple Est-Ouest d’Arnaud Dubois et François-Xavier Tanguy. Les deux jeunes gens se sont mis dans la tête de relier la capitale du Cambodge, Phnom Penh, à Paris. Soit sept mois au guidon de 125 Yamaha.

JPEG - 26.1 ko
Arrivée en Ouzbékistan par la route de la soie. Ce crochet en Asie Centrale aurait pu être fatal : perte de passeport, incertitudes et inquiétudes pour obtenir les visas turkmènes et iraniens, risques de dévier de route vers l’Azerbaïdjan et la Géorgie...

Nos collectionneurs de rêves sont arrivés le 16 juin en Iran. Pour y parvenir, ils ont encore traversé l’Ouzbékistan et le Turkménistan.
La Route de la soie, la légendaire Samarkand … une « magnifique pérégrination de la caravane des Rêves en Asie Centrale » selon leurs propres dires.

Au 22 juin, les monos affichaient 17.100 km, après la traversée de onze pays. Les chutes de moto s’élevaient à sept, tout comme les crevaisons. Aucune panne moteur annoncée, ce qui prouve la robustesse des petits moulins Yam. Enfin, le plus important aux yeux des deux hommes, ils ont collecté 190 rêves.

Leur arrivée à Paris est prévue à 20h00, le 20 juillet, sur le Champs-de-Mars, où ils prévoient un pique-nique géant. Retenez cette date, la générosité de leur entreprise mérite bien un accueil chaleureux. Quoi qu’il en soit, Moto Magazine a prévu d’être de la partie.

JPEG - 10.6 ko
Après la verdure de l’Asie du Sud-Est, l’aridité des pleines de l’Asie centrale. Ici, l’Afghanistan.

Ce voyage, ils l’effectuent pour aller à la rencontre de la population des pays traversés. Ils en profitent pour faire le portrait de personnalités locales, natifs ou immigrés, pourvu qu’ils partagent le même type de valeurs… profondément humanistes.

Lors notre dernier point, ils venaient d’arriver en Afghanistan. À Kaboul, ils rencontrent Atiq Rahimi, quarantenaire, cinéaste et écrivain, tout aussi utopiste et rêveur qu’eux. Sa vie est celle d’un intellectuel dans un pays où il n’a pas toujours été bon de l’être. Empli d’optimisme, il ne renonce pas à ses projets culturels.

JPEG - 13.7 ko
Atiq Rahimi, cinéaste et écrivain afghan... rêveur et humaniste, tout comme nos deux collectionneurs de rêves.

Nos doux rêveurs rencontrent aussi Mathieu Beley, « jeune entrepreneur fou et audacieux ». Ce trentenaire, bachelier à 16 ans, diplômé d’HEC à 21, débute une carrière à Sillicon Valley aux États-Unis. Loin d’être formaté, après le 11 septembre 2001, il s’envole vers le Népal où il se pique pour la botanique. En 2003, il quitte le Népal pour l’Afghanistan. Il y participe à un projet de l’ONU. Le but : tenter de remplacer la culture du pavot pour celle des roses.

JPEG - 8.9 ko
Mathieu Beley, Français, trentenaire. Après avoir quitté Sillicon Valley pour le Népal, il a posé ses valises en Afghanistan en 2003. Il y participe à un programme de l’ONU.

Ici, ce ne sont que quelques bribes des portraits d’Atiq et Mathieu. François-Xavier et Arnaud ont dépeint bien des personnalités rencontrées au gré de leur voyage. Pour les découvrir, le mieux reste de visiter leur site Des rêves plein le monde, et surtout de s’inscrire à leur newsletter (encore une à venir).

G.A.

voir le précédent épisode : en Afghanistan

voir l’arrivée du voyage

Un message, un commentaire ?

D'accord pas d'accord, Réagissez!

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion s’inscrire mot de passe oublié ?